ll y a 10 ans disparaissait le brillant homme de culture, fils du premier Khalife, petit-fils du fondateur et ancien porte parole de la communauté Layenne.
Chérif Ousseynou Laye était un homme intègre, d’une culture exceptionnelle, qui lui valu le titre de “docteur de la jeunesse”. 
Le fils de Seydina Issa Rohou Laye et de Safiétou Niang illuminait la vie  des gens qu’il côtoyait. Le marabout a su galvaniser les jeunes, ce qui faisait partie de sa mission. Une mission qu’il termine sur terre en 2009. Les témoignages sont unanimes sur le père de la jeunesse. Dieu est amour, croyait fermement le marabout qui était contre les mariages forcés. Pour Baye Ousseynou, comme l’appelaient ses fidèles, rien n’était plus beau et prometteur que l’amour. 
Le petit-fils de Baye Laye incarnait à la fois, le beau, le bon et le pieux. Sage et non marabout des temps modernes, l’homme élancé avait tantôt les allures d’un président tantôt l’élégance d’un gentleman, s’il n’incarnait pas dans tous ses états et son apparence le guide au milieu de ses disciples.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here