XALIMANEWS : C’est dans une grande ferveur musulmane que s’est tenue la cérémonie d’Ouverture de la 138é édition de l’Appel de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi, ce lundi. Les fidèles ont répondus présents, à la place Diamalaye de Cambérène, tous de blanc vêtu. Chants et mouvements de bras accompagnant le rythme.

En ouverture, c’est Seydina Issa Thiaw Laye, fils aîné du khalife des Layénnes qui a été le premier à s’exprimer. Et il a axé son discours autour de plusieurs points.

« Je salue et remercie vous tous ici présents ; les représentants du gouvernement, les autorités administratives et religieuses, les forces de sécurité et bien évidemment les musulmans venus répondre à l’appel de Baye Laye. Cet appel est l’Appel de Dieu, Seydina Limamou n’a prôné que l’Islam et le Coran. Que Dieu préserve le Sénégal », a-t-il indiqué d’emblée.

Toujours dans son discours, les questions d’actualités ont occupés une place importante, en l’occurrence le rapt des enfants. « J’interpelle l’Etat et les parents sur le problème d’enlèvement des enfants. La société est responsable et fautive. L’insécurité grandissante qui sied dans nos villes est incommensurable. Il faut qu’il y ait un renforcement de sécurité à tous les niveaux. Sur les questions politiques je demande au chef de l’Etat de cimenter l’unité nationale pour éviter de mettre le pays dans une situation peu favorable. La jeunesse occupe une place importante dans notre société, mais elle est laissée en rade. Notre pays rencontre trois types de crise : la crise économique, la crise migratoire et le chômage. Il faut des moyens de lutte contre la pauvreté, nos enfants sont tués en Occident et cela est déplorable, tout cela parce qu’ils sont à la recherche du profit » dixit-il, avant de conclure par des prières pour un Sénégal de paix.

Suivant la logique de son frère, l’homme au châle blanc sur la tête en l’occurrence Mamadou Lamine Thiaw Laye, a lui retracé les enseignements de son grand-père.

« Je suis le premier et le dernier, disait Baye Laye, je suis Alpha et Oméga ce qui explique la couleur des châles sur sa tête en l’occurrence le noir et le blanc. Je suis le commencement et la fin. J’appelle à l’unité et au rassemblement. Tels sont les explications de Seydina Limamou Lahi par rapport à l’Appel que l’on célèbre aujourd’hui », enseigne-t-il.

Poursuivant, le petit –fils de Baye Laye de dire : « renforçons les liens au sein de notre communauté, prônons la paix dans les cœurs. Suivons les apprentissages de nos guides religieux, qui sont des références partout dans le monde » conclut-il.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here