XALIMANEWS : Les leaders de 32 organisations religieuses et de la société civile, regroupés dans la coalition « Non à la franc-maçonnerie et à l’homosexualité », ont décidé d’attaquer en justice l’arrêté du préfet. Dans un communiqué rendu public, Mame Mactar Gueye et Cie condamne fermement l’arrêté préfectoral, en date du 25 avril dernier, qui vient ramer à contre-courant, des convictions religieuses de l’écrasante majorité du peuple sénégalais, en annulant le précédent arrêté, du 31 janvier dernier, qui interdisait la tenue, dans le département de Dakar, d’un congrès maçonnique, pour lequel différentes loges africaines et malgaches avaient mandaté pas moins de 600 délégués , pour venir propager leurs nocives thèses athéistes et libertines, dans un pays à 98% de croyants, toutes confessions monothéistes confondues.

Aussi, le collectif tient pour « responsable de tout risque de trouble pouvant découler de cet acte grave qu’il vient de poser ».et d’avertir : « la coalition « non à la franc maçonnerie et à l’homosexualité » prendra sans délai des initiatives diverses pour une grande mobilisation de l’opinion sénégalaises, contre cette forfaiture qui agresse les croyants de ce pays dans ce qu’ils ont de plus cher : leur foi. Enfin, les leaders de la coalition se réjouissent que la « ligue des imams et des prédicateurs du Sénégal » se soit solennellement engagée pour porter, dans tous les lieux de culte, ce message, en l’incluant désormais, dans leurs sermons du vendredi.

1 Commentaire

  1. Avec un Macky Sall au pouvoir, il y a très peu de chance que cette saisine connaisse l’aboutissement désiré. Alors qu’il suffisait que n’importe quelle association demande la fermeture d’une mosquée pour voir la célérité avec laquelle Macky se saisira de ce dossier. Qui a entendu Macky Sall dans ce dossier des francs maçons ? En comparaison combien de fois l’a t on entendu fustiger quelque chose chez des musulmans ?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here