XALIMANEWS : Le Syndicat des Enseignants du Supérieur compte paralyser le système à travers des débrayages. La raison qu’a indiquée le secrétaire général du Saes est les lenteurs du gouvernement à faire adopter le projet de loi portant sur le retrait des enseignants du supérieur. « La retraite est la seule pomme de discorde entre nous et le gouvernement, qui n’a d’ailleurs aucune influence sur son financement. Dons il faut qu’on tienne des séminaires de validation car depuis deux ans on est entrain de travailler sur ce projet de loi avec les commissions parlementaires » soutient Moustapha Sall.
Qui poursuit : « pour qu’on puisse avoir une retraite complémentaire obligatoire de 6% pour tous les fonctionnaires. L’Etat doit prendre 60% et le travailleur 40% .On propose une augmentation d’une heure sur notre charge statuaire représentant que 20% de notre salaire ».

Par conséquent, ces 48h de grève décrétées depuis hier par le syndicat autonome des enseignants du supérieur vont impacter directement sur le quantum horaire qui est déjà pas du tout suffisant.

1 Commentaire

  1. J’espère que le gouvernement va couper amplement les salaires de tous les enseignants grévistes. Parce que avec ces revendications bidon et égoïstes, il s’agit d’un sabotage préparé du système éducatif du secondaire jusqu’au supérieur. Il faut absolument couper les salaires de ces enseignants.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here