Comment faire de la publicité sur xalima.com ?
Publie le: vendredi 23 novembre, 2012

A la Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane, Karim gagne le pari de la mobilisation

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

9h 04 mn, à la brigade de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane. Sur les lieux, un pousse-pousse décharge des chaises en plastiques. Ce, sous la supervision d’un gros bras. Celui-ci, vêtu d’une chemise noire assortie d’un pantalon de la même couleur, une casquette bien serrée sur a tête, derrière ses lunettes de soleil, indique au bonhomme la place où il doit installer les chaises. En ce moment, des hommes s’affairent autour des trois tentes qui serviront plus tard de refuge aux nombreux militants et sympathisants du Pds. Seuls les journalistes, armés de leurs blocs-notes, dictaphones, cameras ou appareils photo sont là. Ils se scrutent dans tous les sens et attendent avec impatience l’arrivée de Karim Wade qui doit faire son troisième face-à-face avec les gendarmes. Quelques minutes plus tard, les militants commencent à débarquer sur les lieux par groupes, qui de bus, qui de taxis. A 10h 15, Karim Wade tarde toujours à faire son apparition. Les minutes passent, la foule des souteneurs de Karim Wade devient de plus en plus grande. Les jeunes libéraux, arborant des tee-shirts à l’effigie de Karim, entonnent des chansons. Ils chantent en chœur en scandant « Karim Président », «Karim yawe laniouye begué ».Des prospectus sur lesquels sont inscrits « KARIM EL PRESIDENTE »sont distribués. 10 h 30. La foule se déchaine. Des cris et des applaudissements deviennent de plus en plus denses. On les entend même jusqu’aux entrailles du marche Colobane qui a commencé à accueillir ses premiers acheteurs. C’est un euphémisme de demander ce qui se passe. C’est l’arrivée de Karim Wade. Les militants élèvent le ton pour accueillir le fils d’Abdoulaye Wade. Comme lors de la dernière audition, Karim est vêtu d’une tunique noire, assortie d’un bonnet élégamment posé sur sa tête, le tout bien distingué d’une écharpe blanc autour du cou. Sourire aux lèvres, l’homme ne semble pas être ébranlé par ce qui l’attend à l’intérieur de la section de recherches de la gendarmerie. Il prend le temps de communier avec ses souteneurs, avant que sa voiture ne s’engouffre dans la Caserne. Quelques minutes plus tard, le défilé des pontes de l’ancien régime débute. En coordonateur, Omar Sarr débarque en premier sur les lieux. Il sera suivi par Woré Sarr, Barra GAYE ET Bachir Diawara. Des heures plus tard s’en suivront Ousmane NGOM qui sera accueilli en grande pompe Serigne Mbacké NDIAYE, Tidiane Sy, Fada, entre autres.

Aliou Diouf 

Le Pays au Quotidien

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

A la Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane, Karim gagne le pari de la mobilisation