Les problèmes de coupures d’’électricité au Sénégal ont connu une nette amélioration avec l’avènement du président Macky Sall.
En effet choix ne pouvait être meilleur que celui de Mouhamadou Makhtar cisse. Je ne connais de l’homme que ce que les gens disent et voient en lui.Il est discipliné et très posé .
Il paraît que c’est un homme très social mais très rigoureux dans le travail.
Son passage à la Douane en est la parfaite illustration.
« See something, Say something » semble être le nouveau slogan auquel il invite les Senegalais. Le prétexte ? les vols de courant et les branchements clandestins. D’ailleurs un check de 10 millions de f cfa a été remis à un compatriote qui leur a permis de recouvrer 500 millions sur la base d’une dénonciation.
Il n’y a rien à dire sur cela, car dénoncer un vol, une injustice ou simplement tout ce qui ne va pas en faveur de l’intérêt général, doit être encouragé et même récompensé. Malheureusement et contrairement à d’autres cultures, la notre n’encourage pas cette pratique. Ce qui fait que les gens observent et ne disent rien. Précisément dans le domaine politique.
Cependant et c’est cela le plus important pour moi. Il faut faciliter aux futurs potentiels abonnés l’accès à vos services. Le courant est vital !
A titre d’exemple je vais donner celui des habitant de Darou Riwane. Une zone ou disons un nouveau quartier mis en valeur par notre regretté père Elhadj Djouga Kebe. Une zone située à quelques encablures du collège pix XI l. Avec sa splendide mosquée, toujours pas achevée mais qui reçoit des fidèles venant d’horizons divers. Cette localité qui abrite provisoirement la Gouvernance de kaolack reste une zone très dangereuse. Les vols y sont récurants de même que les agressions nocturnes. La cause n’est rien d’autre que le manque d’éclairage consécutif au manque de poteaux électriques. Des poteaux électriques pouvant faciliter les branchements individuels sont de la responsabilité de la senelec.
Un abonné ne peut pas investir à la place de la Société. Je trouve absurde que l’on demande au client de payer les poteaux électriques pour pouvoir bénéficier de l’électricité.
On ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Pour éradiquer le vol définitif du courant, il faut faciliter l’accès aux populations. Le nouveau système prepaid, je n’aime pas, mais les Senegalais adorent . Tant mieux !
Faites quelque chose pour l’électrification de Darou Riwane. Le quartier qui abrite provisoirement la gouvernance.
Monsieur le ministre Dieme Farba Sarr, ministre du renouveau urbain, machin , je vous avais interpelé personnellement, à travers un entretien téléphonique. Vous m’aviez promis d’en parler au directeur de la senelec . J’attends toujours.
Une année sociale ne se limite pas seulement à un slogan, il faut la prouver par des actions concrètes !
Madere fall
USA

24 Commentaires

  1. Merci beaucoup Madère Fall. Un point très important que tu as touché. Je suis victime de ton article, ça fait 1 an que je devais déménager mais je n’arrive toujours pas à collecter les fonds que m’a demandé la Senelec.
    Nous te remercions et espérons que le Directeur sera alerté afin de pouvoir régler désormais notre souci.

  2. Bon article.
    Peut etre que il faudra que le Gouvernement Local puisse obtenir de la Senelec locale (sous sa direction du reste) une prioritisation exceptionnelle a ce site sur le calendrier d’implantation de poteaux electriques.

  3. La balle est dans le camp du directeur qui a mon avis en un clin d œil peut régler l affaire et surtout avec la mouvance du Sénégal émergent qui s est bien impantée a Darou Riwane.j invite les autoritées politiques locales et surtout nationales de ne pas surtout donnaient l occasion à l opposition de les fustiger sur le manque d électrification de Darou Riwane qui à la nuit venue devient repére d ‘agresseurs de bandits de tout genre et même de prostitution clandestine.Monsieur directeur de la senelec locale j espère que vous n êtes pas opposé à la vision du président de la république ?

  4. Linga wakh deugue bou weur leu. Le quartier est enclavé et la route nationale très éloignée. Nous implorons une électrification pour avoir au moins la sécurité

  5. Linga wakh deugue bou weur leu. Le quartier est enclavé et la route nationale très éloignée. Nous implorons une électrification pour avoir au moins la sécurité

  6. Ce sera une bonne chose pour la population ne serait ce que pour leur sécurité. L’électricité est un minimum vital .Chacun doit s’en bénéficier

  7. Enfin on en parle, je vous remercie d’avoir évoqué le sujet Mr Madére FALL. J’ai contracté un prêt pour avoir mon propre toit. Ma maison sise à Darou Ridwane 1 est habitable depuis plusieurs mois mais je préfère de loin supporter encore les lourdes charges locatives plutôt que d’y amener ma famille. Merci de prendre en charge l’électrification et ainsi aider toute une cité.

  8. Est ce que les habitants de ce quartier ont saisi Mme le maire ? Si c’est pas le cas qu’attendez vous pour le faire ? Un quartier de Kaolack lotissé dans les années 1980 tarde à être électrifié c’est absurde.

  9. C’est parodoxale que le Sénégal vend de l’électricité à la Gambie (Faraffenni ) et que le quartier où se situe la gouvernance n’en dispose pas. La Senelec DOIT venir fournir de l’énergie aux populations mais non pas aux populations d’acheter les poteaux pour accéder à ce besoin nécessaire.

  10. Merci beaucoup pour l’auteur de cette lettre. Moi personnellement j’interpelle la Marie de Kaolack pour nous aider à faire vivre notre quartier, non seulement pour l’électricité mais aussi pour les infrastructures. Aidez nous à être en sécurité, Kaolack devait sortir de ce problème depuis longtemps. Pourquoi rester toujours derrière toutes les régions

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here