XALIMANEWS : Plusieurs personnalités ont pris part hier à la cérémonie de présentation du livre du journaliste Mamadou Mouth Bane sur le «Crime organisé dans le Sahel». Parmi elles l’ancien ministre des Forces armées sous Me Abdoulaye Wade, le maire de Ziguinchor Abdoulaye Baldé. Selon l’As, ce dernier a fait beaucoup de révélations sur la situation sécuritaire du Sénégal. «Notre pays regorge, depuis plus de 30 ans, de cellules jihadistes dormantes. Ce qui a, jusque-là sauvé le Sénégal, ce sont les services de renseignement qui surveillent étroitement tous ces terroristes en puissance…Pour sauver la tenue du Sommet de l’Oci, le Sénégal avait pris sous filature des Mauritaniens qui ont tué des touristes européens chez eux jusqu’à ce qu’ils sortent du pays pour se réfugier en Guinée-Bissau où ils sont tombés», révèle Abdoulaye Baldé.

12 Commentaires

  1. Ah ! Ce sont des cellules dormantes qui ont brûle l`état civil de la mairie de Ziguinchor. Contre feu ! /// La Jihad est finie depuis 632. Les groupes terroristes (parfois c`est l`alibi de démocratisation) dont on nous parle de façon intensive sont des outils à mettre en lien avec la guerre (économique) pour obtenir le monopole sur le pétrole, le gaz, l`or, l`uranium, les ressources rares ; à défaut de chercher aussi à vassaliser des états souverains pour mieux les contrôler et les dépouiller. En Afrique, ce sont (excusez moi du terme) des nègres de service qui sont utilisée.

  2. Monsieur le ministre doit savoir que dans toute les langue les mots ont un sens ! Nul ne pense que le Sénégal est plein de Djihadistes, ni ne grouille de ces malfaiteurs ! Qu’il y ait à un moment donné des membres de cette organisation terroriste qui aient pu faire escale à Dakar ou à Saint-Louis, peut-être mais ces gens n’ont aucun contentieux avec le Sénégal, il ne vont pas se compliquer leur combat en ouvrant partout un front ! Ne nous parlez pas de fadaises, nous avons des problématiques mais pas ça, à mon avis !

  3. 30 ans ? Konne dé ma khamné incompétence fi la meuna yèm. Vous allez cesser de distiller l’inquiétude auprès de la population oui ou non?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here