XALIMANEWS – L’ex-chef de l’Etat Abdoulaye Wade reste déterminé dans la bataille qui l’oppose à son ancien Premier ministre devenu Président de la République du Sénégal depuis 2012. Après la déroute de sa coalition lors des élections législatives du 30 juillet 2017 où la coalition du pouvoir a emporté la quasi-totalité des sièges de l’Assemblée Nationale, Abdoulaye Wade ne se décourage pas et se projette, dès à présent, sur prochaines élections présidentielles prévues en 2019.

En conférence de presse ce mercredi à son domicile à Fann Résidence, le Pape du Sopi a déploré les dysfonctionnements notés lors des élections législatives et qualifie le scrutin comme « le plus nul de l’histoire politique du Sénégal ».

« Je le dis et c’est ma conviction, si ces élections étaient transparentes, je vous le dis, le PDS et ses alliés seraient largement en tête. Macky Sall et ses alliés ne seraient même pas en troisième position», a-t-il soutenu.

Ne s’en arrêtant pas là, Abdoulaye Wade se veut formel quant à la participation de son parti aux élections présidentielles de 2019.

« Nous ne participerons plus à une élection organisée par Macky Sall et son ministre de l’Intérieur. Et s’il pense que nous allons le laisser même essayer d’ici 2019, il se trompe lourdement. Nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale », déclare-t-il.

L’ancien chef de l’Etat a également annoncé la sortie prochaine d’un livre blanc pour divulguer les tares notées dans l’organisation et le déroulement des dernières élections législatives.

Amadou Demba

PARTAGER

5 Commentaires

  1. S’il y a eu des listes sponsorisées par le pouvoir une quinzaine à peu près comme le dit l’opposition, Dethié Fall et Sonko ne doivent pas comptabiliser ces voix pour l’opposition mais pour MS et son gouvernement, C’est le cas de Ali Haidar, Monteil, Ibrahima Nguett, Serigne Mbacké et d’autres leaders. Donc s’il s’agissait d’élection présidentielle MS serait élu au premier tour. Il faut que cette opposition très nulle arrêté de mentir aux populations. :bip-bip:

  2. attendre des elections libres et transparentes de macky cest perdre davance. non seulement ila elimine wade (75 ans age limite) karim exile, khalifa emprisone, ila ses bureuax fictifs, sabotages des votes a dakar et Touba pendant que matam et fatick votent a 90%, les ordes de missions, ses bus qui quittent la mauritanie et le fleuve. macky est minoritaire il norganisera jamais des elctions transparentes

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here