Les dignitaires religieux devraient de moins en moins avoir recours aux porte-paroles. Le porte-parolat tue les émotions et nous prive d’un aspect essentiel du discours.

Un discours ce n’est pas seulement des mots, des concepts. Il comprend aussi la gestuelle et tout le paquet d’émotions qui vient avec. L’amertume, la désolation, le serrement de cœur, rendus avec une tonalité touchante, peuvent avoir un impact considérable sur les personnes auxquelles nous nous adressons.

Les émotions ont été présentes tout au long de la déclaration du guide des mourides hier soir. Les auditeurs ont été touchés.

À cela s’est ajoutée la perche continuellement tendue du patriarche :  »Li ñu bëggal sunu bopp rekk lañ leen bëggal » (Nous ne voulons pour toi que le bien que nous voulons pour nous).

Ce souci de vouloir le bien pour autrui même en l’admonestant, est une marque de grandeur qui ajoute à l’emphase du discours.

Il faut abolir les porte-paroles ou les convoquer de moins en moins afin de goûter aux données immédiates des émotions et rendre aux discours toute leur efficacité.

Le discours du khalife a fait mouche parce qu’il a su, par la tonalité et l’effluve des émotions, nous toucher au plus profond.

3 Commentaires

  1. Si les propos du khalife étaient sortis de la bouche d’un homme ou d’une femme ordinaire, les trouverait-on extraordinaires à ce point?
    Cessez alors de prendre les humains pour ce qu’ils ne sont pas!

  2. Je crois que vous n etes pa courageux dans votre demarche ( l enlevement des portes paroles ) Il fallait que tu ailles jusqu au bout de vos idees malsaines .Par rapport a la tarikha mouride nous avons toujours eu un porte parole digne de ce nom de S Moustapha a S Mountakha Mbacke vous n avez pas la propriete de
    donner des contributions ou autres…..si vous etes un mouride comme votre prenom l indique …….contentez vous du Ndiguel ……et abstenez vousde paroles insignifiante……. dieufe ndiguel rek moy mouride sadikh

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here