Il voulait ressembler à son père, Serigne Babacar Sy, « Borom Bonnet Carré bi ». Comme lui, il avait un surnom à l’honneur de sa vaste science,  « Borom Daradji ». Surnom qui résume toute la vie de l’homme sur terre : une passion de la connaissance et du savoir. Son érudition était immense : connaissance et interprétation du texte coranique,  philosophie  de la Tidianiya…

Brillant orateur et marabout surdoué, il y avait chez le Khalif des Tidianes, cette voix envoûtante, séduisante,  enchantante, qui avait le talent de dire les mots avec aisance et clarté, mélangeant  lyrisme et poésie.

Attaché à l’héritage de son grand père, Elhadji Malick Sy, il avait contribué à raviver le flambeau  de  l’université populaire de Tivaouane, creuset de l’éducation et d’érudition musulmane du Sénégal.

Adieu le Maître !

 

Pas de commentaire

Réagissez à cet article