Xalima News: Dakar, Le parlement du Sénégal  a adopté  ce mardi le projet de  loi N°03/2018  du ministère de l’Economie, des finances et du plan, relatif à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ce mardi, à Dakar. 

‘’ Dans le cadre des actions engagées par la communauté internationale en vue de combattre efficacement la criminalité financière, les Etats membres de l’Union économique et monétaire Ouest africaine) se sont dotés, au cours des années 2000, d’un cadre juridique et organisationnel de lutte contre ses deux principales formes  que sont le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme’’, a souligné ministre de l’Economie, des finances et du plan Amadou Ba.

‘’Ce dispositif renforçait les mesures de protection de l’intégrité et de la crédibilité du système financier de l’Union contenues dans les textes juridiques régissant les opérations bancaires et financières. Il visait également à préserver l’ordre  public et la paix dans la sous-region’’, a-t-il indiqué. 

Avant d’en ajouter que ‘’Le Conseil des ministres de l’UEMOA a adopté à la suite de la directive n° 02/ 2015/CM/ UEMOA une décision n° 26 :CM/UEMOA du 2 juillet 2015 portant adoption du projet de loi uniforme relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans les Etats membres de l’Union économique et monétaire Ouest africaine’’

‘’Cette démarche conduit, comme indiqué à l’article 2 de la décision n°26 précitée, à insérer en l’état dans le droit interne des Etats membres, les dispositions du projet de loi interne’’, a précisé M. Ba. 

Toutefois, il a soutenu que‘’Ce combat n’est jamais gagné d’avance. Le reflexe préventif doit être partagé par la base et à cet effet le concours des chefs de quartier s’avère primordial par les informations permettant d’identifier toute personne surtout d’origine étrangère au comportement suspect et établis dans leurs quartiers’’.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here