XALIMANEWS : Le moins que l’on puisse dire, c’est que le leader des Pastef n’a pas la côte auprès de l’opposition. Venus en masse, les députés de l’opposition n’ont nullement défendu le député Ousmane Sonko. Tout au plus, ils ont même tenté de l’enfoncer. Connu pour ses diatribes contre le régime, Mamadou Lamine Diallo a souligné les efforts d’objectivité de la Commission avant de déplorer certains termes relevant plus de commentaires que de faits. Quand au député libéral Aziz Diop, pour avoir été victime d’accusation de ce genre, il a indiqué que c’est inacceptable qu’un citoyen puisse porter accusation sans preuve contre un autre, renseigne le journal l’As.

6 Commentaires

  1. Honni doit etre celui la qui pense que Sonko a compte sur une quelconque opposition pour le defendre.Ce n’est meme pas serieux d’ecrire une chose pareille, car Sonko lui meme n’est pas alle a l’assemblee, donc comment peut on dire qu’il comptait sur des politiciens, tous systemards pour le defendre.Cette opposition dont vous parlez a son propre agenda qui n’est pas celui de Ousmane Sonko.Donc sans vous accuses de rien,he preciserai seulement que Sonko et le Pastef menent un combat de principes qui excluent tous ceux dont vous parlez.Les dernieres elections ont donne la preuve, tous ces oppisants sont alles soutenir un candidat du systeme.

  2. Bro Sonko est allé voir Wade pour son soutien. On connait la suite. Maintenant PASTEF et Sonko sont les bienvenus á la REALPOLITIK.
    C’est un mortal kombat. Les coups les plus bas sont permis. Toute erreur est fatale.
    Les politiciens sont sans foi ni loi.

  3. Jalousie quand tu nous tiens ! Toutes ces gens en veulent à Sonko de leur avoir ravi la vedette auprès de l’électorat. Ils sont jaloux qu’un
    novice en politique atteigne près de 15% à sa première participation à des élections présidentielles.
    Ce n’est pas l’avenir du Sénégal qui les intéresse.

  4. Sonko a demasque beaucoup d escrocs de la scene politique ,pour cette raison ils ne lui pardonneront jamais.Le leader de Pastef a avec lui le peuple qui veille au grain.La panique a gagne le camp du pouvoir-une commission parlementaire dont la mission ne se limite qu a donner un avis va au dela blanchit un accuse avant de deposer le resultat de son enquete et de fait a enfreint le reglement meme de cette illustre institution!!!!!Tous les specialistes de la question sont unanimes a reconnaitre que cette commission a viole de facon flagrante le reglement interieur de l assemblee nationale,maintenant il faut trouver des moyens peu orthodoxes de l empecher a evoluer sur la scene politique,en creant une loi du type « sada ndiaye ».Ce forfait ne passera pas!

  5. Sonko nous doit des clarifications sur les soupçons réels qui pèsent sur lui. Sonko est un opportuniste politique notoire. Il a été démasqué. On l’a compris depuis qu’il est parti quémander le soutien de Wade aux présidentielles passées, après avoir, pourtant, honni tous les régimes précédents. Qu’il réponde clairement aux accusations d’escroquerie (micmacs avec des sociétés-écran pour s’enrichir) qui lui sont collées dans cette triste affaire des 94 milliards, sans nous prendre pour des idiots ! Il nous doit de sérieuses de clarifications. Cela n’a rien à voir avec les tentatives de liquidation politique dont il fait l’objet de la part de l’APR ! Sonko, le peuple t’écoute. Ta crédibilité est en jeu ! Et que ses moutons ne viennent pas bêler ou insulter à la place !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here