XALIMANEWS : Me Madické Niang s’est prononcé sur l’affaire des talibés enchaînés qui défraie la chronique. Au micro de la Rfm, l’avocat et homme politique note que l’absence de dialogue est la cause de cette situation. Il préconise la création d’un ministère chargé des affaires religieuses. « Cela aurait pu, à travers des discussions, amener les maîtres coraniques et chef religieux à se mettre d’accord sur beaucoup de choses… Nous avons un décalage entre ce que dit la justice et que font les maîtres coraniques », a dit Me Madické Niang.

2 Commentaires

  1. Toujours faux Q ce Madické Niang. L’éducation, la formation des adultes etc… Au Sénégal, les adultes sont mal éduqués … pauvres enfants!
    Cette pratique d’enfants enchaînés (je ne parle pas de talibés, mais d’enfants qui n’arrivaient pas à se remémorer leurs versets) existait bien à Saint-Louis (Ndar) il y a plus de 40ans, dans le quartier nord de l’île. Tous les saint-louisiens d’un certain âge, s’ils sont honnêtes, vous en parleront. Il y a des sujets trop sensibles au Sénégal (violence-pédophilie-adultères-polygamie et traite des femmes …) et des familles, des fils de… intouchables … pour le moment. Quand des privilégiés du régime ou des politiciens, quand ces fils de … , sous couverts de « principes », de « tradition » nous bassinent avec l’homosexualité et se font suivre par des médecins homo en France ou aux us … on est en droit de se dire que ce pays va à la dérive avec la caution de tous ceux qui se taisent. Combattre les Abdoulaye Wade et autre Macky Sall ne suffit pas, éduquons bien avec efficacité, la parole se libèrera.

  2. On supprime des institutions par rationalités financières et budgétaires. Ce n’est pas l’heure pour en créer d’autres budgétivores avec des objectifs si obscurs et si incertains. Non, tris fois non !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here