ça y est le tribunal vient de rendre son verdict dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Diombasse Diaw qui a enflammé un temps les médias et les sites internet. Si l’action contre Oumar Sarr a été déclaré irrecevable, Khadija Mbaye, reconnue coupable d’outrage aux bonnes mœurs ainsi que ses complices, ont tous écopé de 6 mois de prison ferme et condamnés à allouer solidairement, 10 millions de francs de dommages et intérêts à la partie civile. Quant à Abdou Aziz Diop, le directeur de cabinet d’Oumar Sarr, il a été relaxé.

Le tribunal a rendu son verdict, ce mardi 23 novembre dans l’affaire Diombasse Diaw. L’action contre Oumar Sarr a été déclaré irrecevable par le tribunal, tandis que son directeur de cabinet, Abdou Aziz Diop et Massamba Diagne, ont été relaxés. Il en est autrement de Khadidja Mbaye, celle qui avait filmé, Diombasse dans une position embarrassante. Elle écope de 6 mois de prison ferme et doit ainsi allouer 10 millions de francs de dommages et intérêts. Ses complices, Mouhamadou Ramdane Dia, Pape Djiby Gaye, et Abdou Salam Sarr, des proches du ministre Oumar sarr, déclarés complices, subissent le même sort que Khadija Mbaye.

Pour rappel, les prévenus étaient jugés du chef de prévention de menaces, violences, voies de fait, injures publiques, outrage aux bonnes mœurs et cyber criminalité. Il s’agit d’Abdou Aziz Diop, directeur de cabinet du ministre Oumar Sarr, Abdou Salam Sarr, conseiller municipal à Dagana, Pape Djiby Gaye, agent commercial à l’Office national des habitats à loyers modérés (Hlm) ainsi que Massamba Diagne et Mouhamadou Ramdane Dia, deux proches du ministre. Khadija Mbaye, celle par qui tout est arrivé était également concernée.

Le ministre Oumar Sarr, qui devait comparaître à titre de témoin, avait manqué à l’appel, lors de la première audience, avant que les avocats de la partie civile ne lui envoient une citation à comparaître par voie d’huissier. Il ne se présentera pas à l’audience spéciale retenue par la suite pour juger cette affaire.

Cette affaire avait a en effet éclaté au mois de mars dernier. Diombass Diaw, interrogé, à l’époque avait expliqué que le 18 mars dernier, elle a reçu un appel téléphonique de Khadidja Mbaye, une de ses connaissances qui voulait discuter avec lui. Ils se sont ainsi retrouvés dans un restaurant de la place. Diombass a reconnu avoir flirté avec la jeune femme, sans toutefois entretenir de rapports sexuels avec elle. Ce n’est que plus tard, avait-il dit, qu’il a reçu un appel téléphonique d’un certain Ibrahima, lui disant qu’il a été filmé par Khadidja Mbaye.

Deux jours plus tard, un certain Elimane Kane l’appelle de l’étranger, avant de le convier au Novotel à son retour au Sénégal. Objectif, lui demander de se calmer car, ce dernier a parlé avec le ministre Oumar Sarr. « Il m’a demandé de rencontrer Oumar Sarr à l’hôtel Méridien Président pour discuter de cette affaire. Oumar Sarr voulait que je fasse une déclaration disant que je me range derrière lui », avait déclaré Diombass. Se rendant compte qu’il faisait face à un chantage, il a porté plainte contre X à la Division des investigations criminelles (Dic). Et Diombass n’avait pas manqué d’ajouter que, c’est lors de son audition que Khadija a cité les proches d’Oumar Sarr comme étant les commanditaires du film.

Par la suite, des images montrant Diombass Diaw dans une position embarrassante, ont circulé sur le net. L’auteur de la vidéo, Khadidiatou Mbaye avait, au cours d’un entretien accordé au magazine Week-End, confié aux journalistes, avoir révélé aux policiers, le nom des « commanditaires » du film : « Ils (les policiers, ndlr) m’ont demandé qui m’avaient envoyée. Sans hésitation, je leur ai dit que c’était Abdou Salam Sarr, Abdou Aziz Diop, Djiby Gaye. Ils m’ont demandé ensuite où officiaient exactement ces gens-là. Je leur ai dit qu’ils sont tous au ministère de l’habitat et que ce sont des proches du ministre Oumar Sarr ».

Interrogée, Khadija Mbaye avait déclaré que les quatre prévenus l’ont sollicitée pour piéger Diombass. « Ils m’ont appelé et nous nous sommes rencontrés dans un restaurant. Ils m’ont promis 5 millions Fcfa, un passeport diplomatique pour que je quitte le pays et une villa. Ils m’ont aussi remis un téléphone portable neuf et m’ont demandé de filmer et de photographier Diombass nu. Après les faits, j’ai remis la carte mémoire du téléphone à Abdou Salam Sarr devant toutes les personnes présentes ici à la barre. J’ai reçu 400.000 Fcfa et lorsque j’ai protesté, ils m’ont menacée », avait-elle déclaré.

Abdou Aziz Diop, considéré comme le cerveau de l’affaire, selon cette dernière, avait d’ailleurs soutenu à l’époque ne pas connaître Khadija Mbaye qui avait déclaré avoir reçu 400 000 francs de la part de ce dernier. « Je n’ai reçu que 400 000fcfa, Abdou Salam me disait qu’il était gêné, parce qu’Abdou Aziz Diop a bloqué l’argent. Il m’a affirmé que le ministre d’Etat Oumar Sarr a donné l’argent depuis longtemps et que c’est Abdoul Aziz qui l’a retenu l’argent », avait elle déclaré.

Tout cela avait finalement fait dire aux avocats de la défense, Me Ousmane Sèye et El Hadji Diouf et Djiby Diallo que le véritable cerveau de cette affaire, c’est le ministre Oumar Sarr. Ils avaient d’ailleurs estimé que cette affaire était suffisamment grave pour mériter le maximum de la peine prévue pour ces délits et qui est de 7 ans selon eux.

Le délibéré qui avait été fixé au 23 novembre prochain, est finalement connu et la partie civile, Diombasse Diaw et les condamnés vont faire appel. Ayant comparu libre, les prévenus sont repartis libre du fait de l’appel suspensif de la décision.
nettali.net

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here