XALIMANEWS : Le tribunal correctionnel de Monaco a refusé, ce mardi 10 juillet, de procéder à la confiscation de sommes saisies dans les comptes monégasques appartenant à M. Karim WADE et ses Co-accusés, contrairement à la demande présentée par l’État du Sénégal.

Le pouvoir sénégalais vient d’être de nouveau désavoué par la justice d’un pays étranger, qui refuse une fois de plus l’exécution sur son territoire de l’arrêt rendu le 23 mars 2015 par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) qui viole les principes de droit reconnus par la communauté internationale dans les traités et conventions signés et ratifiés par le Sénégal, parties intégrantes de sa Constitution, a-t-on appris d’un communiqué fendu par les avocats de Wade-fils.

L’Etat du Sénégal se prévalait de l’arrêt rendu par cette juridiction d’exception supprimée en 1984 et ressuscitée par un simple décret du Chef de l’État en violation de la Constitution exclusivement pour condamner M. Karim WADE. Il est clair que M. Karim WADE a été poursuivi, jugé et condamné pour des raisons purement politiques dans le seul but d’être empêché de se présenter à l’élection présidentielle du 24 février 2019. Sa condamnation est intervenue au terme d’un procès dépourvu d’impartialité et comportant des irrégularités scandaleuses et de très graves atteintes aux droits de la défense, ainsi qu’aux traités et conventions internationales de protection des droits de l’homme.

Selon la correspondance, en rejetant la demande des autorités sénégalaises, la justice de Monaco leur inflige un cinglant camouflet, qui s’ajoute aux désaveux qu’elles subissent constamment dans toutes les procédures menées hors du Sénégal : classement sans suite d’une plainte pour “biens mal acquis” déposée contre M. Karim WADE auprès du Parquet national financier de Paris, refus de confiscation prononcés par le tribunal de grande instance de Paris puis par la cour d’appel de Paris, condamnations par la Cour de justice de la CEDEAO, déclaration solennelle par laquelle le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire a constaté le caractère inéquitable du procès subi par M. Karim WADE et a proclamé le caractère arbitraire de son emprisonnement.

La justice française et la justice monégasque refusent donc d’exécuter l’arrêt de la CREI, qui a été rendu par une juridiction instrumentalisée et auquel elles dénient toute portée juridique. Dans un État de droit, démocratique, cet arrêt est ainsi dépourvu de tout effet et de toute valeur.

Ainsi, la décision de la justice de Monaco renforce le candidat Karim Wade dans sa détermination à défendre ses droits civiques et politiques dont l’intangibilité est garantie par la Constitution. Le candidat Karim WADE réaffirme à l’opinion publique nationale et internationale qu’il sera sans concession et intransigeant dans la défense de ses droits civiques et politiques qui lui sont garantis par la Constitution et les instruments juridiques internationaux ratifiés par le Sénégal.

7 Commentaires

  1. LE PRÉSIDENT MACKY SALL NE PEUT GAGNER DEVANT AUCUNE JUSTICE JUSTE ET ÉQUITABLE.
    IL NE GAGNE QUE CHEZ NOUS AVEC SA JUSTICE DOMESTIQUÉE ET POLITISÉE.
    Le problème n’est pas la suppression de la crei ou pas, c’est son caractère illégal, unique au monde, avec le renversement de la preuve.
    De plus, le monde entier sait de plus en plus que le désir du président macky sall est d’éliminer des adversaires politiques des élections présidentielles.
    NOUS ASSISTONS SOUS NOS YEUX A LA GOUVERNANCE LA PLUS INDIGNE QUE CE PAYS AIT CONNU, UNE GOUVERNANCE MAFIEUSE BASÉE SUR UNE CORRUPTION EXPONENTIELLE D’ÉTAT, DIRIGÉE PAR LE PRÉSIDENT MACKY SALL LUI MÊME, UNE JUSTICE POLITISÉE POUR ÉLIMINER UNIQUEMENT DES ADVERSAIRES POLITIQUES, UNE IMPUNITÉ TOTALE GARANTIE POUR LES VOLEURS DE MILLIARDS DU CLAN PRÉSIDENTIEL PAR LE COUDE PRÉSIDENTIEL ET UNE INDIGNITÉ TOTALE ET GÉNÉRALE A TOUS LES ÉTAGES.
    IL EST GRAND TEMPS DE DIRE STOP AVANT L’IMPLOSION DE CE PAYS

  2. Je pense qu’on est en plein dans de grandes manipulations médiatiques ! Ce n’est pas bien et c’est malhonnête ! Il n y aura aucune « implosion » du pays, vous vous trompez lourdement en pensant que vos combines politiciennes peuvent déstabiliser ce pays bâti sur des institutions républicaines fortes. NE VOUS Y VOUS TROMPEZ GUERE. SI VOUS CHERCHEZ A INSTALLER LE BORDEL VOUS TROUVEREZ BEAUCOUP PLUS PUISSANT QUE VOUS ET SEREZ MIS TOUS EN PRISON.
    Maintenant les juridictions de la principauté de Monaco refusent d’appliquer les décisions de justice sénégalaises ! comme également décisions de justice de Monaco ne peuvent en aucun cas être applicables au Sénégal. Ce sont deux Etats souverains qui n’ont signé aucun protocole d’accord dans ce sens. C’est quoi le problème alors ?

    • Encore des menaces en guise de réponse. Quelle indigence intellectuelle et quelle cécité politique ! Le pays est en train d’imploser n’en déplaise aux thuriféraires du régime. Les faits sont là et têtus : des populations privées du précieux et vital liquide (eau) pour accomplir leurs besoins basiques face à quelques nantis nichés au Plateau ou aux Almadies qui en disposent à satiété jusqu’à se permettre de remplir leur piscine et d’arroser leurs pelouses ; des personnes qui ne parviennent pas à se faire admettre dans les structures hospitalières et de santé étant donné que l’État ne s’est acquitté de ses dettes alors qu’au même moment la « nomenclatura » et leurs familles se font soigner à l’étranger (Maroc, Turquie, Afrique du Sud et France) ; des centaines d’entreprises qui risquent de mettre la clé sous la porte et, subséquemment, de provoquer le chômage de plusieurs milliers de pères de familles parce que tout simplement l’État ne paie pas sa dette intérieure alors qu’au même moment le Président et sa bande font des virées en Russie pour assister à la coupe du monde ; des milliers d’étudiants qui vont voir leur année universitaire invalidée (année blanche) pour des raisons liées à une gestion catastrophique de l’enseignement supérieur alors qu’au même moment, les enfants des dignitaires du régime viennent de boucler une année universitaire normale à l’étranger et sont rentrés à Dakar pour y passer leurs vacances en inondant, de leurs frasques, les plages, night-clubs, soirées mondaines, etc. Bref, autant de faits tangibles qui prouvent et démontrent la cassure du Sénégal en 2 parties qui se regardent en chiens de faïence : les gens d’en haut et ceux d’en bas. Les premiers, parce membres et thuriféraires du régime, ne manquent de rien. Les seconds, la majorité, vivotent et se sentent condamnés à survivre dans la misère sans aucune perspective de s’en sortir (l’ascenseur social qui a fait de Macky Sall ce qu’il est aujourd’hui est en panne). Voilà tous les ingrédients qui provoquent (pour ceux et celles qui ne sont pas attentifs, ne le voient pas) ou vont provoquer (lorsque les effets seront évidents et non maîtrisables) une implosion du pays. Prenez le temps de relire les grands faits de l’histoire politique, vous vous rendrez compte, aisément, que toutes les situations d’implosion sociale, voire de révolution avaient présenté les mêmes symptômes. Plus grave, lorsque les populations expriment leur désarroi et critiquent la gestion du pays, les thuriféraires du régime les menacent de … prison avec leur discours éculé et d’une vacuité sidérante : force restera à la loi !
      Ibrahima Sadikh NDour

  3. @IBRAHIMA SADIKH NDOUR; Toutes ces agitations dont vous parlez sont purement épidermiques, et vous le savez très bien ; CE SONT DE PURES MANIPULATIONS POLITICIENNES : Seulement voilà, ce pays ne vous appartient, vous en êtes essentiellement une composante, pas des plus méritantes, et pire qui ne vivent pas à la sueur de leur front ! Des vautours politiciens qui s’attaquent à d’autres vautours politiciens, et en celà je vous le répète on ne vous laissera pas le champ libre !
    Il existe dans ce pays des gens honnêtes qui ne toucheront jamais le bien d’autrui, qui travaillent dans leurs champs, dans leurs laboratoires, ou qui sont à fongelemi en train de lutter contre la drépanocytose, le paludisme, ou l’analphabétisme, sans le crier sur tous les toits ! CES GENS LA SONT DIGNES ET VIVENT DE LEURS SUEURS. NOUS N ACCEPTERRONT PAS QUE VOUS LES PRENIEZ POUR DES CRETINS ! ILS SAVENT LA CHOSE POLITIQUE MIEUX QUE VOUS ET ILS N ACCEPTERONT PAS QUE VOUS LES ENGAGIEZ DANS DES INCERTITUDES. On y veillera et on vous empêchera de détruire ce pays, et je répète en vous embastillant de la plus belle manière après vous avoir bien bastonné !

  4. I. Sadith Ndour arrête ta diarrhée verbale ! Tes souhaits d’explosion du pays ne se concrétiseront jamais ! L’écrasante majorité de la population à Dakar comme à l’intérieur du pays vaque paisiblement à ses occupations malgré les défis quotidiens. Les gens sont même énervés par les manipulations des avocats et des souteneurs de Khalifa Sall et de Karim Wade dans leurs dossiers judiciaires. Alors qu’ils ont clairement détourné des milliards de F cfa. Écoutez les commentaires des gens partout à Dakar, ça vous donnera une idée de l’issue des élections de 2019. Oui il y a des problèmes dans plusieurs secteurs, comme dans tous les pays du monde, mais pour la première fois au Sénégal des villageois voient des routes aménagées dans leur terroir, des vieillards habitant dans des départements reculés disposent d’une carte sésame pour se soigner gratuitement dans les hôpitaux, des enfants de moins de 5 ans sont traités gratuitement dans les centres de santé, des bourses des étudiants sont généralisées et augmentées, des communautés rurales par centaines bénéficient d’infrastructures nouvelles, des coupures d’électricité sont plus rares partout dans le pays, etc, etc. Toi par contre Sadikh Ndour et tous tes amis tocards de l’opposition vous n’avez aucun programme alternatif à proposer au peuple, rien que du POUSSAL MA TOG ! Mais attention, les Sénégalais ne sont pas dupes. Vivement 2019…

  5. Cest quoi ce torchon subjectif .
    Seuls les ignorants se glorifient qu un pays occidental refuse de restituer l argent vole aux pays africains .
    Londres,Monaco sont tristement connus pour ça.Des milliards de dollar volés en Afrique sont utilisés par ces banques pour financer leurs activités pendant ce temps,vous déplorez ces tensions dans nos pays.Cest logique tout simplement .
    Blanchir Karim Wade et ses complices libanais c’est dire que Thoedorin Nguema est blanc comme neige .

  6. Alba vous faites parti des bien pensant
    merci pour la contribution
    Meme nos objets d’arts voles par les colons on arrive pas a les récupéré. Ou est l’argent de mobutou de abacha de imelda marcos de khadafi et autre ils savent que c’est de l’argent volé mais jamais ils ne cederont aux demande des pays africains .
    C’est idiot et triste d’etre africain et de se glorifié de cette decision just pour duper les senegalais . C’est triste d’etre un avocat populiste .

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here