XALIMANEWS-Le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, a fait appel de la décision du tribunal des flagrants délits de Dakar dans l’affaire Kémi Seba. Ce dernier jugé mardi passé pour avoir brûlé un billet de banque, a été relaxé.

Avec cet appel du procureur, les poursuites lancées contre l’activiste franco-béninois vont être relancées.

En effet, lors d’une manifestation publique contre le franc Cfa et la Françafrique, Kémi Séba avait brûlé un billet de 5000 francs Cfa. La Bceao avait porté plainte et réclamé le franc symbolique comme dommages et intérêts.

De son côté, à la barre, le mis en cause avait expliqué que son geste était symbolique. «J’ai vu les gens reprendre l’acte, mais si je sors, je vais leur dire que l’objectif n’était pas de brûler les billets, mais de lancer un signal fort», avait-il promis devant le juge.

PARTAGER

1 Commentaire

  1. On ne peut pas dans une réplique démocratique relaxer quelqu’un qui a comme un délit au vu et su de tout le monde.
    De surcroit qui le reconnait.
    Donc la relaxe montre que cette justice fait peur, car elle semble dirigée par des personnes qui ignorent le droit.
    Le juge pouvait reconnaitre la culpabilité et dispenser de peine, il pouvait aussi reconnaitre la culpabilité et condamner à une somme symbolique comme 1000Frca CFA et assortir cette condamnation du sursis.
    Toute une gamme de sanction était à sa disposition.
    Mais relaxer purement et simplement cela montre que ces juges ignorent le droit et cela fait plus peur d’autre chose.
    Tout ça pour dire que le parquet qui avait requis une peine symbolique de 3 mois avec sursis a raison de faire appel.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here