XALIMANEWS – Le taux de couverture maladie universelle est passé, depuis le lancement de ce programme au Sénégal en 2014, de 20 à 47 pour cent en trois ans, a indiqué, lundi à New York, le chef de l’Etat, Macky Sall.

Le président Sall intervenait lors d’une rencontre parallèle de haut niveau sur la couverture santé universelle organisée par le Japon, en marge de la 72e Assemblée générale des Nations unies.

“Depuis le lancement de cet important programme en 2014, 675 mutuelles de santé ont été installées dans les 552 communes du Sénégal et 2.428.258 bénéficiaires enrôlés”, a souligné Macky Sall. Il a salué la collaboration des secteurs de la santé et de la culture dans l’atteinte de ce taux de couverture.

Le chef de l’Etat est d’avis que l’accompagnement du Japon, qui a mis sur la table une enveloppe financière de 80 millions de dollars, a aidé au recrutement de 500 sages-femmes. Il a révélé qu’autant d’infirmiers d’Etat ont été déployés, en milieu rural notamment.

Appelant à faciliter l’accès aux soins de santé aux populations, le président Sall a salué le soutien des initiatives des mutuelles de santé et leur tenue dans un registre national d’immatriculation par l’Agence de la couverture maladie universelle depuis sa mise sur pied en février 2015.

Cette initiative est d’autant plus louable qu’un état des lieux avait montré en 2013, que seuls 20 pour cent des Sénégalais, notamment les salariés, bénéficiaient d’un système formel de couverture maladie.

“La santé pour tous, du bébé au senior, est la première condition de sécurité humaine”, a soutenu Macky Sall. Pour lui, “ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on ne doit pas accéder aux soins de santé”.

Le chef de l’Etat sénégalais a d’ailleurs confirmé sa participation “personnelle” à la conférence convoquée par le Premier ministre japonais à Tokyo en décembre prochain, sur la question de la couverture maladie universelle.

Initiateur de la rencontre de haut niveau sur la couverture maladie universelle, Shinzo Abe a souligné que “la couverture maladie universelle est essentielle pour parvenir a une société ou personne n’est laissée en rade”.

Il a invité les bailleurs de fonds et les Etats à accompagner l’initiative et a convoqué une conférence en décembre, pour réfléchir sur les mesures à mettre en œuvre pour la réussite de la couverture maladie universelle.

Les échanges sur la couverture maladie universelle ont été suivis d’une rencontre entre le Premier ministre du Japon et les chefs d’Etats africains dont les pays sont membres du Conseil de sécurité.

Source APS

PARTAGER

3 Commentaires

  1. N’est-ce pas ce même individu qui avait proclamé de manière solennelle devant la Planète Terre toute entière qu’il avait décidé de réduire son Mandat septennal à cinq ans ??????!!!!!
    Khalass !!!! Man Déy Waarouna !!!
    Que valent sincèrement les paroles d’un tel individu ???!!!
    Cacas de lion, de singe ou de porc ???!!!

  2. Pour les autres car lui et sa famille ne sont pas assez fou pour se faire soigner au Sénégal
    A quoi sert une couverture maladie dans un pays où il n’y a aucun médecin compètent, ni matériel médical, ou les erreurs de diagnostics tuent plus que les maladies, ou les médicaments sont vendus à Keur Serigne bi et le président est incapable de faire cesser ce crime qui consiste à vendre des produits mortels.
    Pour voir le niveau de dangerosité des hôpitaux sénégalais il suffit de faire une seule chose : y aller et voir de ses propres yeux, c’est dangereux et honteux.
    Essayer de faire soigner un membre de la famille de ces gens du gouvernement au Sénégal ou un marabout ou quelqu’un qui de l’argent et vous verrez que cette prétendue couverture universelle n’est que poudre aux yeux.
    Evacuer vers la France voilà la seule manière de se soigner dans ce pays, demander à ce président ou un membre de sa famille de se faire soigner ne serait-ce qu’une grippe dans ce pays et vous verrez.
    Que des paroles.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here