Le Bureau Exécutif National d’Alternative Générationnelle (AG/Jotna) s’est réuni ce samedi 20 juin 2015 à la permanence sise au Croisement 22 de l’Unité 14 des Parcelles Assainies pour se pencher sur les sujets saillants de l’actualité nationale.
A titre préliminaire, le B.E.N d’AG/Jotna entend saluer les multiples efforts du gouvernement dans la recherche de solutions aux différentes difficultés quotidiennes dont font face les populations avec les maigres ressources de notre pays (moins de 2000 milliards).

Dans le domaine de la santé, la mise en œuvre des programmes de gratuité a permis d’améliorer l’accès aux soins aux enfants de moins de cinq (5) ans, aux compatriotes souffrant d’insuffisances rénales, aux femmes sous césarienne lors des accouchements.

Que depuis l’accession du Président Macky SALL à la magistrature suprême, les sénégalais ont constaté que l’impunité et la mal gouvernance érigées en code de conduite sous le régime libéral sont un lointain souvenir en moins de trois années. Nul n’est désormais au-dessus de la loi.

Dans le domaine agricole, des efforts importants sont en train d’être faits pour améliorer la situation du monde rural et la productivité par l’extension des terres arables dans la vallée du fleuve et l’acquisition sans précédent de plus de 2000 tracteurs subventionnés à hauteur de plus de 60 % en provenance d’Inde, de la Belgique et du Brésil, abstraction faite des nombreux domaines agricoles communautaires (D.A.C) en inaugurations constantes.
La mobilité urbaine et transport des personnes, secteur clef de toute émergence a connu en moins de trois années de magistère un bond qualitatif sans précédent au Sénégal dans le cadre du déroulement du Plan Sénégal Emergent (P.S.E) avec la dotation de plus de 50 minibus dans chacune des villes ci-après (Tambacounda, Ziguinchor, Kaolack, Thiès et Saint Louis) à côté du projet inédit dans l’histoire du Sénégal de pourvoir la société Dakar Dem Dikk de 475 nouveaux bus de qualité pour assurer le déplacement des populations même enclavées dans la régularité, le confort et la sécurité. Ces efforts méritent tous les encouragements de nos concitoyens dans un contexte économique défavorable.

Sur le plan de la gestion des finances, là où le régime libéral avait prédit le chaos par le non-paiement des salaires dans deux mois et peinait à atteindre un taux de croissance de 1,7% en 2011, Son Excellence le Président Macky SALL a porté ledit taux à 4,5% en 2014 (soit le taux de croissance le plus élevé depuis 2008) et n’eut été l’épidémie d’Ebola, ledit taux pouvait être amélioré.
Dans le cadre de l’habitat social, des projets visibles sont en cours d’exécution avec la cité de l’Émergence, les 4500 logements sociaux de Bambilor, le pôle urbain de Diamniadio sans compter la cité de l’avenir en gestation.

En vue d’améliorer la situation de crise dans le secteur du tourisme, le gouvernement a difficilement accédé à la demande forte des acteurs de ce domaine en supprimant depuis le 1er mai 2015 la formalité des visas d’entrée au Sénégal, en réduisant de 50% les taxes aéroportuaires et en réduisant de 18% à 10% la TVA applicable au secteur de l’hôtellerie.

Dans le domaine de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur ou simplement de la fonction publique, la pertinente précision apportée par le chef de l’Etat sur l’accaparement de la moitié des ressources nationales par les fonctionnaires qui ne représentent que 1% des 14 millions de sénégalais mérite réflexion et analyse.
Des daara modernes pour mieux cerner l’insoluble chaos des enfants de la rue (talibés) et de nouvelles universités (Diamniadio, Sine Saloum) sont en construction sur la base de fonds propres. Mais AG/Jotna reste convaincue que tous ces efforts doivent s’accompagner d’une profonde réforme du système éducatif au Sénégal en vue de faire correspondre l’offre et la demande en matière d’emploi.
En vue de soulager les populations durement éprouvées et aux maigres moyens, la décision du chef de l’Etat d’améliorer leur pouvoir d’achat, de baisser et de figer les prix des denrées de première nécessité (riz, sucre, huile), de hausser les salaires par la baisse de la fiscalité, de baisser le prix du carburant et du gaz sans oublier l’esprit qui a guidé la réglementation des loyers dont le suivi doit être assuré.
Néanmoins, malgré l’amélioration considérable de la situation de l’énergie au Sénégal depuis le tristement célèbre Plan Takkal des libéraux et celle de la distribution de l’eau potable avec la réfection du Pipeline de Keur Momar Sarr, AG/Jotna s’inquiète des récentes perturbations dans ces deux secteurs et invite les responsables concernés ayant bénéficié de la confiance du chef de l’Etat en raison de leur expertise à ne pas ternir le bilan à mi-parcours du PSE et à apporter des solutions urgentes à ces problèmes dans l’intérêt exclusif des populations qui ne méritent pas ce calvaire.

Des efforts restent encore à faire en particulier pour l’emploi des jeunes. AG/Jotna exhorte les sénégalais à accompagner l’effort du gouvernement dans ce sens et les appelle au patriotisme économique car c’est en soutenant la production locale que nous pourrons transformer notre croissance économique en croissance créatrice d’emplois.

Quant aux récentes démolitions de propriétés privées aux abords du mur de sécurité de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, force est de reconnaître que la cacophonie dans laquelle cette opération coup de poings s’est déroulée doit conduire à la mise sur pieds d’une politique responsable au ministère de l’urbanisme au lieu de laisser les populations ériger des constructions illégales au vu et au su de tous au prix de toute une vie d’économies et attendre des années en vue de leur démolition.

La couverture médiatique de la démolition desdites résidences équipées d’électricité, d’eau et de téléphonie à la Cité Tobago ne laisse pas entrevoir de façon distincte les tenants et les aboutissants de cette affaire.
Le Bureau Exécutif National d’AG/Jotna demande donc au gouvernement de tirer cette affaire au clair et de situer les responsabilités.

Enfin, AG/Jotna rappelle à tous ceux qui se disent alliés de Monsieur le Président de la République dans Benno Bokk Yaakaar que Dieu seul donne le pouvoir et que tous ne peuvent pas être présidents, fonction qui relève plus du sacerdoce que de la gratification.

Le Bureau Exécutif National (B.E.N) de AG/Jotna renouvelle son compagnonnage loyal avec le chef de l’Etat et invite les alliés de tous bords à la solidarité nationale et à assumer le bilan à mi-parcours satisfaisant en seulement trois années de magistère et de ne pas plonger le Sénégal dans une campagne électorale permanente ;
Le temps est au travail et non à la politique politicienne permanente de métier.

Vive le Sénégal !
Vive l’AG/Jotna !

M. Upa Kajor MENDY
Chargé de la Communication d’AG/Jotna

Adresse : 368, unité 14, Croisement 22 – Parcelles assainies – Tel : 77 604 73 36

5 Commentaires

  1. MERCI POUR CETTE COMMUNIQUÉ ON VOIT LES ACTIONS QUE VOUS MENER A YOFF THIES ET DANS L’ETTENDU DU PAYS ON VOUS DIS DIARAWLAK CAA KAW CA KANAM DEPUIS CERTAIN TEMPS LE PRESIDENT A DES SOLDATS VIIVE APR NICE

  2. Merci pour ce tour d’horizon simple et clair de l’actualité sociale, économique et politique du pays. Il faut que les politiciens apprennent à être accessibles dans le propos comme vous le faites. On voit qu’AG/Jotna ne favorise pas un domaine au détriment d’un autre. Vous avez raison. Continuez à édifier les Sénégalais sur les choses vraiment importantes de la vie nationale. Votre leader est un bosseur qui a le courage de ses idées. Si tous les directeurs de sociétés nationale étaient comme Me Diop, le Président Sall redressera rapidement le Sénégal. On a besoin de beaucoup plus de travailleurs comme le DG de Dakar Dem Dikk. Malheureusement, notre pays est une usine de fabrique de bavards et d’incompétents.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here