Dans le cadre du financement des groupements féminins, les femmes de Bambey qui militent dans l’opposition ont été zappées par la ministre de la Femme, de la Famille et du Genre, Ndèye Saly Diop Dieng. Une situation que déplore la député Aïda Mbodj qui a pris part à la cérémonie. Elle se dit choqué par cette «injustice», dans la mesure où l’argent appartient aux contribuables sénégalais. «Aucune femme de l’opposition n’a bénéficié de ses financements», a fulminé le député et ex-maire de Bambey. D’après Mme Mbodji, seules les femmes de la mouvance présidentielle bénéficient des financements du ministère de la Femme. «La ministre de la Femme a bien voulu nous associer à la cérémonie de remise de financements et de matériels. Dans notre esprit républicain, nous pensions que ces financements bénéficieraient aux femmes de Bambey dans leur ensemble, sans distinction d’obédience aucune. C’est pourquoi nous y avons assisté avec toute la posture qui sied: forte mobilisation, discours constructif et rassembleur, etc..», a déclaré l’ancienne maire de Bambey. Seulement, à sa grande surprise, aucune femme de l’opposition n’a bénéficié de ces financements.. Aïda Mbodj n’a pas caché sa colère à l’endroit de Ndèye Saly Diop Dieng. «J’ai été extrêmement désappointée par cette attitude partisane de Mme la ministre de la Femme et ses services dans le sens où cet argent est celui du contribuable. Il ne saurait profiter à une seule frange de la population. Je réaffirme qu’aucune femme leader n’a été associée à ce processus de financement. Aucune femme de l’opposition n’a eu le privilège de bénéficier de ces financements. J’en profite, par ailleurs, pour féliciter les valeureuses femmes qui ont assisté dignement à cette injustice sans broncher, alors qu’il s’agit pourtant de leur argent », a ajouté la présidente du mouvement Alliance nationale pour la démocratie (And).

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here