Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Mardi 01 janvier, 2013

Akassa ! Murid ila Touba* par Madiambal Diagne

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

mosquee touba
Tout le monde va à Touba, pour la commémoration du départ en exil, forcé par le colonisateur français, au Gabon, en 1895, de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, fondateur de la confrérie musulmane des Mourides. Les fidèles se pressent pour rendre hommage à leur guide spirituel et c’est un devoir pour chacun d’entre eux d’y être. C’est comme un cri de guerre, «Ila Touba», c’est-à-dire «tous sur le chemin de Touba». Le disciple mouride se fait un devoir impérieux de célébrer le magal de Touba et surtout d’être présent sur le sol de la ville sainte le matin du jour de commémoration. D’aucuns disent carrément : «Mort ou vif, je serai à Touba.»
Le déferlement des disciples de tout acabit vers la ville entre dans l’ordre normal des choses et tout homme politique ou leader d’opinion, se sent obligé de devoir prendre part au magal de Touba. Mais cette année, il y aura un absent de taille. L’ancien Président, Abdoulaye Wade, ne sera pas de la partie. Depuis douze ans, sans discontinuer, il a tenu à marquer le magal de Touba de sa présence en sa double qualité de disciple mouride et de chef de l’Etat. L’intérêt de Abdoulaye Wade pour le grand rassemblement de Touba n’a jamais été aussi grand que quand il avait accédé à la tête du Sénégal. Avant, rares étaient les fois où il était aperçu à Touba pour les besoins du magal. C’est dire qu’en manquant le premier magal après sa perte du pouvoir survenue le 25 mars dernier, Abdoulaye Wade semble renouer avec ses vieilles habitudes. Mais, que non ! C’est contraint et forcé que Wade n’a pas effectué le déplacement. L’ancien chef de l’Etat aurait bien voulu participer au magal de Touba cette année encore, le marquer de sa présence et réitérer à la face du monde son attachement et son appartenance à la communauté des mourides. Seulement, une situation objective l’en empêcherait. Un déplacement de l’ancien président se heurterait à des problèmes logistiques. Il avait retenu de venir à Dakar pour y passer quelques jours et mettre à profit ce déplacement, pour non seulement présenter des condoléances à la famille du défunt khalife des tidianes, Serigne Mansour Sy mais aussi, prendre part au grand magal de Touba. Un proche de Me Abdoulaye Wade renseigne qu’en cette période de vaches maigres, l’ancien président ne peut s’offrir le luxe de venir au Sénégal. «Il lui faudra affréter un avion privé et surtout, les attentes et sollicitations des militants sont fortes. Le président aurait à débourser beaucoup d’argent ; encore qu’à Touba, il a l’habitude de faire montre d’une prodigalité stupéfiante. Franchement, il ne peut pas. Le président Wade n’a plus des ressources suffisantes pour cela et son fils Karim ne lui donnerait pas de telles sommes surtout que dans le contexte d’enquêtes tous azimuts sur les biens mal acquis ouvertes en France et au Sénégal, il sera difficile de procéder à d’importantes opérations sans éveiller des soupçons ou mettre des enquêteurs sur des pistes.»
Cette explication est battue en brèche par Samuel Sarr, un autre proche de Wade qui affirme que l’avion que devrait prendre le président Wade lui serait prêté et insiste-t-il, «nous ne sommes plus dans une logique de distribuer de l’argent à tour de bras. Il y a une réalité à laquelle les militants font face et à Touba, nous avions fait tout ce qu’on pouvait». Qu’à cela ne tienne, Samuel Sarr et la plupart de ses camarades seront eux de la partie. Une délégation du Pds est à Touba et on y a remarqué la présence de Karim Wade. Il faut dire que le fils du président Wade est subitement habité par la religion. Il semble désormais se promener partout avec une ablution fraîche pour pouvoir, comme cela avait été le cas, il y a quelques jours, aller directement prier à une mosquée du quartier de Colobane après avoir fait le pied de grue durant plusieurs heures avec ses camarades de parti pour soutenir Samuel Sarr et Madické Niang qui étaient entendus par les enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie nationale. En sortant des bureaux des gendarmes, Samuel Sarr avait un chapelet bien en vue et disait en chœur avec Me Madické Niang, être des «disciples de Serigne Touba». Karim Wade avait lui aussi tenu à rappeler aux Sénégalais qu’il est un fervent disciple mouride, quand il recevait une délégation de personnes convoyées depuis la banlieue et qui étaient venues lui apporter un soutien à sa résidence dans des moments de tribulation. En effet, tous les responsables du Pds, poursuivis dans le cadre des procédures pour le recouvrement des biens mal acquis, semblent se réfugier dans la religion. Comme dirait l’autre, «lorsque je doute, que j’ai peur, que je suis faible, je prie». Tous vont donc se presser dans les rangs de la grande mosquée de Touba pour prier, encore prier. Dans l’hagiographie mouride, on conte qu’un jour, Serigne Touba, assis dans une pièce de sa résidence à Diourbel, confia à Serigne Balla Thioro, un de ses disciples, «Balla, la demeure est remplie de monde mais je n’ai rien de commun avec eux, sinon le même sol que nous foulons. Ce qu’ils veulent ne m’intéresse pas et ils ne s’intéressent pas à ce que je veux.» Serigne Touba distinguera les siens.

*Akassa est une exclamation de manifestation d’une approbation

Madiambal Diagne

lequotidien.sn

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

5 Commentaires
Participer au forum
  1. Massata dit :

    N’importe quoi ! Je ne sais pas comment ce genre de personnage peut exister dans la presse. Trop nul !

  2. TALIBE dit :

    le maoloude c est plus important que le magal, ils faut aussi faire jour ferier et paye
    c est une realite escensiel…hakhikha
    magal….valeur traditionel aada kesse la amoul ndiarigne

    et le gamou c est plu large au senegal

  3. Fleurdelys dit :

    Tu me fais honte er pourtant je t estimais bcp , article nul et enfantin!

  4. H2O dit :

    C’est un article sur le Grand Magal ou sur Wade et le PDS?
    En tout AS, C’EST UN VéRItable torchon.

  5. Sadaga Diop dit :

    Je ne doute pas un seul instant que Cheikh Ahmadou Bamba est un Saint, et j’irai même plus loin en affirmant que le continuateur qui naîtrait dans le pays des noirs comme l’avait bien dit le Prophète Mahomet (psl) est bien lui. Par contre, quand j’ai appris, hier seulement que Cheikh Abdouilaye Dièye, paix à son âme aurait rencontré le seul survivant qui fît partie du fameux voyage vers le Gabon, et que ce dernier lui aurait fait des révélations dont on ne parle pas beaucoup, je suis triste de constater que personne ne s’attarde sur ce fait qui pourrait nous édifier sur beaucoup d’aspect liés à ce grand Magal. Comme toujours, nous autres négro-Africains, attendons toujours qu’un grand historien, venu d’ailleurs nous écrive notre histoire de manière exhaustive et sans complaisance !

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Revue de la presse

Akassa ! Murid ila Touba* par Madiambal Diagne