XALIMA NEWS – Suite à plusieurs cas de décès notés dans la région de Kaffrine notamment chez les femmes en couches, une alerte a été donnée sur une certaine pénurie concernant les banques de sang dans les principales structures sanitaires. 50 femmes ont perdu la vie en couches ces dernières semaines. Ainsi, les enseignants de la localité ont décidé de réagir pour la bonne cause en donnant leur sang.
Un acte qui ravit le personnel médical qui s’inquiète d’une telle situation surtout avec la recrudescence des accidents ces derniers temps.

PARTAGER

1 Commentaire

  1. Il faudrait des actions concrètes appropriées et urgentes pour pallier à ce manque. Peut être par ville, une banque de donneurs et des centres ambulants de prélèvement sanguin outre la sensibilisation. Le sang c’est la vie, en donner, c’est sauver des vies

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here