Dans un entretien accordé à Africa 24, l’entrepreneur nigérian pense que les pays africains ne contrôlent pas leurs économies et que celles-ci sont contrôlées par des étrangers.

«Vous avez dû lire les difficultés qu’on a pu avoir au Sénégal à cause d’un concurrent qui était français alors que nous sommes anglophones. Mais tout cela est dernière nous, car les difficultés ne nous arrêtent pas, nous aimons les défis», raconte M. Dangote qui abordait ainsi la construction de sa cimenterie au Sénégal.

Fort de cette expérience, le milliardaire nigérian avance que le problème des pays africains francophones est qu’ils n’ont pas assez de prise sur leurs propres économies.

«La différence qu’il y a entre les pays francophones et le Nigeria est que nous avons pris notre destinée en main, nous contrôlons l’économie de notre pays. Je m’excuse auprès des personnes à qui cela pourrait déplaire, mais au Nigéria, nous contrôlons notre économie, ce qui n’est pas le cas de la plupart des pays francophones où les nationaux n’ont aucune emprise sur leur économie. Ces économies sont contrôlées par des étrangers qui parfois dictent leurs conditions aux gouvernements et à tout le monde», a-t-il indiqué

Mais en termes de difficultés dans son déploiement en Afrique, Aliko Dangote n’en a pas rencontré que dans les pays francophones africains. Au niveau de certains pays anglophones aussi, la tâche a été rude pour lui.

En effet, Dangote a également rencontré des difficultés en Tanzanie. Par contre, l’homme d’affaires nigérian a été reçu à bras ouverts au Cameroun par le président Paul Biya qui lui a accordé des facilités d’investissements.

(www.panafricain.tv)

5 Commentaires

  1. Dangote n’a dit rien de nouveau, nous pouvons en juger nous même sénégalais.
    Pour cela, nous sommes pas fiers de nôtre propre État.
    Toutefois le fait d »voir des hommes de sa trempe est possible, mais là ou le bas blesse chez les francophones c »est ds le choix de nos dirigeants, particulièrement les parlementaires.
    Accepter de monnayer sa voix électorale, n’est autre qu’une forme de prostitution.

  2. En effet, contrairement aux autres pays anciennement colonisés par l’Angleterre, la France s’immiscer constamment dans les affaires intérieures des pays qui ont été sous sa domination. Les évènements de la Côte d’Ivoire, du Gabon, et du Congo sont là pour rendre crédible cette assertion. Tant que le CFA sera garantie par la France, nos chefs d’états seront comme de petits enfants face à n’importe quel ministre Français !

  3. En effet , l Afrique francophone est encore sous domination , ce que nous
    croyons posseder (richesses, souverainete…) n est que de facade .
    En realite , nous sommes des locataires d un immeuble de 15 appartements(cfa) dont la France est
    Proprietaire « l anecdote du vieux Alpha » . Un locataire ne peut rien entreprendre sans l aval de son logeur .
    Pour construire son propre immeuble(monnaie) , il faut avoir son propre terrain (souverainete) et donc
    penser a l emergence d un gratte-ciel
    a l avenir . Sans cela nous serons toujours dans la routine du locataire sans jamais atteindre nos objectifs de
    de developpement .
    Il ne s agit pas d etre economiste pour
    savoir que toute la zone cfa est tetanisee par cette monnaie communautaire defavorable a l investissement et a l echange .

Répondre à Lass24 Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here