XALIMANEWS : Après avoir annoncé sa démission à la tête de la direction de la caisse de dépôts et de consignation, le frère du Président de la République a fait une sortie médiatique pour dit-il « rétablir la vérité ». La main sur un exemplaire du saint Coran, Aliou Sall jure : « Je n’ai jamais reçu, directement ou indirectement, un quelconque paiement de la part de Timis Corporation à travers Agritrans »

7 Commentaires

  1. mdrrr, Mais Aliou Sall, c’est pas toi et Macky qui avez invité les gueweul avec des tam-tam lors de l’inauguration de la mosqué de Guédiawaye ?
    Arrétez de délirer avec le sain coran way, merde.
    . j’ai l’impression qu’il prenne des sénégalais comme des chiens qu’on peu amadouer avec quelques lignes du coran.
    Vous avez humilié la famille de Khalifa sall et Karim wade, les larmes de la maman de Khalifa Sall me traumatise jusqu’à présent.
    A votre tour de passer à la case prison.-

  2. MDR !!! I do swear that my name is not Aliou SALL !!!
    Allons donc !!!
    Nous voulons nos hydrocarbures et que tous le magot que vous avez de manière malhonnête encaissé reverser au Trésor Public sénégalais…
    La Mobilisation populaire doit continuer en s’intensifiant pour aboutir à la destitution du Président Politicard qui est le Responsable n°1 des misères du peuple sénégalais martyr…

  3. Acte très responsable M. Sall ! En réalité les tirailleurs de la BBC n’avaient aucun argument solide contre toi, mais c’était une occasion pour eux de renaître de leur mort du 24 février et de réitérer leur haine viscérale contre Macky et sa famille ! Mais c’est justement le moment d’en faire une démission de combat ! Les Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye, Sonko Fusilleur, Tierno Alassane Tall et consorts ont tous des connexions nébuleuses avec les milieux pétroliers, financiers ou aurifères internationaux. C’est l’occasion rêvée de les obliger à montrer leurs preuves et « munitions » au procureur. Ils ne doivent pas trouver d’alibi pour se soustraire a l’invite du procureur pour donner une suite judiciaire à cette affaire. De même que les « doulnalistes et les soicété-civileurs de l’opposition » comme les Pape Alé Niang, Ndiaye Doss, Mody Niang, Baba Aïdara, Yen A Marre et consorts, il faut qu’ils aillent jusqu’au bout de leur logique. Il ne faut pas se moquer des sénégalais ! Le POUSSAL MA TOOG rek n’est pas un programme alternatif et les sénégalais vous l’ont clairement crié le 24 février. La chasse des manipulateurs ne fait que commencer..

  4. Toute laisserait croire qu’Aliou Sall ne dit pas la vérité. En effet, même si son nom a disparu, depuis 3 ans, de l’annuaire annuel des banques et établissements financiers du Sénégal que publie annuellement la BCEAO, il figure sur la liste des administrateurs de la BDK à la page 182 dudit annuaire publié en 2015. Vous pouvez le constater en téléchargeant l’annuaire sur le site de la BCEAO grâce au lien suivant :
    https://www.bceao.int/sites/default/files/2017-12/annuaire_des_banques_et_etablissements_financiers_de_l_umoa_2015.pdf
    Dans cet annuaire, il est écrit, noir sur blanc, que les personnes étrangères (physiques et morales) détiennent moins de 21% du capital et près de 78% de celui-ci appartient au Groupe BDK SA. Pour rappel, le Groupe BDK SA est immatriculé et domicilié dans un paradis fiscal, le Luxembourg !!! On sait, par ailleurs, que la majorité de son capital appartient aux riches frères catalans (espagnols) Alberto (Cortina et Alcocer). Mystère et boule de gomme pour le reste des autres actionnaires. Est-ce qu’Aliou Sall en fait partie ? L’avenir nous le dira. Pour le moment, selon une très récente (avril 2019) enquête réalisée par un journal catalan (Ara), la BDK est créée, à l’origine, avec une mission ad hoc : couvrir, d’une confidentialité absolue, les opérations de revente, aux Majors, d’une partie ou de la totalité des blocs pétroliers accordés à PETRO-TIM. L’enquête peut être téléchargée et lue sur le site du journal : https://www.ara.cat/economia/Albertos-reapareixen-al-Senegal_0_2216178387.html
    En conclusion, les propos d’Aliou Sall et son serment sur le Coran ne peuvent pas être considérés comme Une vérité. C’est du cinéma. L’avenir nous édifiera bientôt si nous (le peuple cocufié) parvenons à instaurer un rapport de forces favorable à la conduite d’une enquête sérieuse, impartiale, exhaustive et juste. Ce qui s’est passé est beaucoup plus grave que ne le soupçonnent les sénégalais. Ils se croient intelligents et nous prennent pour des moins que rien. Nous verrons, bientôt, qui sont les «GNATA» comme le disent nos voisins ivoiriens.
    Ibrahima Sadikh NDour

  5. Un Etat laïc, oui! Mais lui c’est un musulman. Il n’est pas encore devant le juge pour qu’on puisse parler de laïcité. OS fait souvent référence à l’islam, il n’a qu’à faire comme AS, mettre la main sur le coran et dire que ce qu’il dit est vrai. Quand ça vous arrange, vous parlez de la religion et quand ce sont des mensonges de votre part, la religion n’est pas importante. Quand un croyant prend le risque de jurer sur le coran, il faut lui accorder le bénéfice du doute. Mais s’il ne le faisait pas, il ne faut pas le condamner, la présomption d’innocence n’existe plus dans ce pays et c’est malheureux.

Répondre à ddr Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here