Alioune Badara Cisse au chevet de Massaly et des victimes des demolitions à Thies

3 Commentaires

  1. « Ce régime a réellement quelque chose de particulier, un rapport affectif avec l’impertinence. Ce mépris récurrent vis-à-vis de nos institutions et des valeurs républicaines. Avec autant de ministres et autres conseillers en communication, l’incompétence n’est plus une excuse recevable. L’amateurisme a aussi ses limites. Le forcing politique ne peut engendrer face à un peuple déterminé à préserver ses acquis démocratiques, qu’une réponse de la rue. La confrontation devient alors inévitable à ce niveau ; aucune forfaiture ne serait acceptable à moins de se résigner au suicide collectif. On a beau nous raconter des sornettes, à travers des discours fallacieux, trop souvent soporifiques… puisque la parole est complètement libérée avec les réseaux sociaux, mais le peuple sénégalais est tout sauf soumis. À tous ces <> belliqueux qui viennent de sortir du coma, un peu de respect pour les autres. » »
    [Bocar Gueye]
    « 

  2. TOUJOURS AVEC L EDUCATION MAIS SI VOUS VOULEZ POLITISER LE CAS CA NE PASSERA PAS .
    MASSALY AVAIT INJUSTEMENT LE PRESIDENT MAIS A LA C EST LUI QUI VA REGLER VOS PROBLEMES

  3. N’importe quoi ce Sénégal ! Des gens viennent construire illégalement des maisons sur des terrains qui ne peur appartiennent pas. On les détruit et ils crient « c’est politique » « c’est sokhor » « c’est niaak yeurmandé ». Mais que voulez-vous ? Laisser l’occupation anarchique s’installer n’est pas bon. Et tout ça vient de Wade qui vendu et magouillé tout le foncier du pays et tous les membres du PDS se sont servis à commencer par ce Massaly…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here