XALIMANEWS: « Au Sénégal, la déclaration à la naissance et la déclaration de décès sont gratuites et obligatoires ,mais à Tivaouane le maire et le secrétaire municipal font payer les citoyens 1000fcfa prétextant que les registres cachetés par le tribunal sont achètes à 10.000 francs .Cet argument ne tient pas car si un registre peut comporter 50 pages la mairie gagnerait 40.000 francs sur le dos des usagers pour chaque registre .
Un séminaire sur l’État civile organisé dans la ville avait fortement recommandé l’application de cette mesure avec des documents à l’appui.
Le maire et son secrétaire municipal violent le décret signé par le Président Macky Sall le 3 février 2017, le décret n° 2017 – 229 portant dispense des droits de délivrance des actes de naissances et de décès .
Il violent également le code de la famille sénégalais en toute impunité .
La déclaration de naissance est un droit fondamental et une condition essentielle à la protection des enfants.
L’enregistrement de la naissance d’un enfant auprès des services d’état civil est une preuve permanente et officielle de son existence. Au plan individuel il permet l’obtention d’une carte nationale d’identité, d’une nationalité, de s’inscrire à l’école, de bénéficier de la protection juridique et administrative due aux mineurs, et plus tard de voter, d’ouvrir un compte bancaire, de voyager, etc. Au plan collectif, l’enregistrement à l’état civil permet de fournir des données qui peuvent être utilisées en appui à la planification des politiques publiques, la gouvernance, la sécurité.
Cette situation doit cesser .La mairie de Tivaouane ne doit pas être une zone de non droit ou on fait la rackette à une population déjà abandonnée à elle même .Nous appelons les autorités habilités à faire une injonction sur le maire pour qu’ il respecte la loi », déclare Alioune Badara Mboup, membre FRAAP/ France dégage

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here