Le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, Alioune Sarr a rejeté, vendredi à Sédhiou, « toute éventualité » d’augmentation du prix du pain, rappelant la volonté de l’Etat de soutenir les consommateurs « notamment en cette veille de ramadan ». « Il n’y a aucune raison qu’il y ait une augmentation sur le prix du pain fixé en 2012. Le sac de 50 kg de farine qui coûtait alors 22 500 frs CFA est aujourd’hui cédé à 17. 200 frs CFA, donc il faut que les gens disent la vérité aux sénégalais et sénégalaises » a fait remarquer le ministre du Commerce. Et Alioune Sarr d’ajouter que « le prix de la farine n’a jamais atteint un niveau aussi bas au Sénégal ». « Dans le secteur de la boulangerie ce sont la farine, l’électricité et le gasoil qui sont les intrants les plus chers », a dit M. Sarr. Il a informé que le gasoil a connu une baisse de 90 frs CFA et l’électricité, de 10%. « En 2014 lorsque la baguette de pain est passée de 175 frs CFA et 150 frs CFA, le prix du sac de 50 kg de farine était homologué à 18.000 frs CFA » a rappelé Alioune Sarr qui présidait une rencontre sur la caravane des petites et moyennes entreprises (PME). Par conséquent, a-t-il fait remarquer, « le gouvernement n’acceptera pas qu’il y ait une concurrence sauvage dans le secteur qui entraînerait des augmentations sur les prix ». « L’Etat va sécuriser le secteur et j’ai prévu de faire une large concertation avec la filière boulangerie en juin. Je compte rencontrer la fédération en début de semaine » a dit M. Sarr.

aps.sn

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here