XALIMANEWS : « Après la mort de Bassirou Faye, toute la nation avait l’espoir que les forces de l’ordre ne vont plus semer le désordre dans nos universités mais aujourd’hui tout le peuple sénégalais est convaincu qu’elles ont montré leur limite de garantir notre liberté et notre sécurité », se désole-t-il.
Poursuivant Aly Thiam, dans une note rendue public, indexe « la Justice et le président de la république du Sénégal Monsieur Macky Sall doivent être auprès des populations pour mettre fin à ces mauvaises pratiques dans nos universités », soutient-il.

2 Commentaires

  1. Ali Thiam, arreter de caresser les mots soyez ferme et sincère on ne peut pas parler de Demay Diangui alors que nos étudiants sont toujours en danger.Geum Sa Bopp vous encourage d’avantage à bien prendre en considération l’interet collectif et ne pas se fier aux mauvais politiciens l’avenir du pays est entre les mains de la jeunesse à quoi sert donc de nous maltraiter? Deja vous voyez l’acte posé a Pattar par Bougane Gueye alors il n’est ni politicien, ni homme d’Etat. Pour lui tout humain peut réagir quelques chose dans sa vie sans l’intervention de qui que soit.

  2. Le président doit avoir le courage de limoger ces iresponsables le recteur le directeur des bourses et ministre de l’interieur quand vous allumez le feu vs ne pouvez pas le contrôler

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here