Vingt quatre ans après, jour pour jour, la mort de l’ancien vice-président du Conseil Constitutionnel Me Babacar Séye continue de susciter toujours l’indignation. En effet, après l’arrestation, le jugement et la condamnation des coupables, le régime de Maître Abdoulaye Wade a amnistié les trois assassins avec la loi du défunt député Ezzan stipulant l’amnistie de tous les crimes politiques sur la période allant de 1993 à 2004 et votée par l’Assemblée Nationale.
Ce jour de commémoration est encore une fois une occasion pour saisir la justice afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire qui continue de faire couler beaucoup de salives. aujourd’hui et plus que jamais, ses enfants réclament justice.

Abdourahmane Diallo, correspondant de Xalima

PARTAGER

2 Commentaires

  1. Les commanditaires ne sont pas connus, les meurtriers aussi. Mais il y a une piste, celle des brouilleurs de pistes. Il faut leur demander pour quelle raison ils ont décidé de mentir sur le crime.

  2. Pourtant Macky avait promit d’abroger la loi Hézan pour faire éclater la vérité sur cette affaire. Il n’en est rien jusqu’a présent.
    Mr Djibo KA avait menacer Abdou Diouf de révéler ce qu’il savait sur se dossier, mais juste après sans réponse de Abdou Diouf Macky SALL son ami le nome ministre dans son gouvernement.
    C’est louche non?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here