XALIMANEWS : De la chance, l’Apix en a vraiment. L’entreprise a réussi à se faire attribuer le marché de «Sélection d’une agence chargée de la communication du Fonds à frais partagés». Mais une cession dont la procédure est tachetée d’irrégularité selon Les Échos.

A l’en croire, deux soumissionnaires étaient en compétition. Leurs offres : 132 millions 760 mille francs CFA pour l’un et, pour l’autre, 197 millions 52 mille 920 francs CFA. Étant la moins chère, la première offre devait passer. Mais surprise, la deuxième est retenue.
Dans le procès-verbal de la séance de dépouillement des offres, remis aux intéressés, relate la source, 48 heures après l’attribution du marché, l’offre la plus chère aurait été corrigée et portée à 110 millions 275 mille 720 francs CFA. Ce qui élimine la concurrence.
D’autant que, ajoute Les Échos, il est reproché au soumissionnaire malheureux de n’avoir pas présenté une garantie de soumission. Un reproche qui ne serait pas pertinent dans la mesure où, signale le journal, il était exigé aux concurrents de présenter, entre autres documents, «la garantie de soumission OU la déclaration de garantie de soumission».

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here