Décidément, il use de toutes ses cartes en main pour se tirer d’affaire. Khalifa Sall, maire de Dakar, capitale du Sénégal, en détention préventive depuis le 7 mars 2017, dans le cadre de la fameuse Caisse d’avance de sa Municipalité, s’est fendu d’une missive en direction du Président de l’Assemblée.

Ce, pour faire cesser ce qu’il qualifie de violation de la volonté du peuple, doublée d’une violation de la Constitution.

Aussi, demande-t-il au Président de l’Hémicycle de faire respecter la loi constitutionnelle, le principe de l’inviolabilité du mandat parlementaire, qui est une protection de l’Assemblée nationale, ainsi que la volonté populaire clairement exprimée.

Pour rappel, avant de saisir, par courrier, le Président de l’Assemblée nationale, Khalifa Sall, maire socialiste de Dakar, poursuivi pour présumés détournement, faux et usage de faux, entre autres délits ou supposés comme tels, avait, il y a quelque temps, écrit au Chef de l’Etat. Voici l’intégralité de la présente missive adressée par l’édile de Dakar au patron de l’Assemblée, via ses conseils

actusen.com

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here