XALIMANEWS : Suite et pas fin de l’affaire Rangou. Après la sortie de l’ONG Jamra annonçant une plainte contre l’ancienne animatrice de la SENTV pour outrage aux bonnes mœurs, cette dernière a riposté. Ragou dit bien le président de Jamra. Dans une contribution parvenue à xalimasn.com, la réponse de Mame Mactar Guèye ne s’est pas faite attendre.
« *THIEY* *RANGOU* !
Ne se limitant plus à envahir ces « pinths » digitales modernes, que sont les réseaux sociaux, de ses *publications* *obscènes* *où* *l’exhibitionnisme* *sexuel* *et* *la* *pornographie* *verbale* rivalisent de zèle, au mépris de la décence la plus élémentaire et des «  »Règles de la Communauté », qui régissent ces plateformes, « Rangou » se révèle de jour en jour comme un cas psychiatrique extrêmement préoccupant, que ses parents se doivent, sans délai, de prendre sérieusement en charge, afin de la protéger surtout d’elle-même, pour qu’elle ne court dramatiquement le risque de se faire très très mal !

IMAGINEZ-VOUS que dans son dernier délire, Rangou affirme que *je* *suis* *un* *habitué* *des* *virées* *sulfureuses* *qu’elle* *organise* *chez* *elle* , oú je viens régulièrement pour (je la cite) « y déguster son succulent thiébou dieun, boire du bon diarou sôw et y rencontrer des homosexuels » !

IL N’Y A PLUS DE DOUTE: il est urgent que ses proches parent se penchent sérieusement sur son cas pathologique, avant qu’il ne devienne irréversible.

IL N’EMPÊCHE que dans cette rocambolesque « série Rangou » qui défraie présentement la chronique, où *l’image* *respectable* *de* *la* *Femme* *Sénégalaise* *est* *injustement* *malmenée* , à travers ces inepties qui lui infligent d’inadmissibles dégradations, JAMRA considère que le temps de la parole est dépassé et s’engage sereinement dans le temps de l’action.

EN EFFET, après avoir enregistré le soutien de taille du « Comité de défense des valeurs morales », une dizaine d’organisations socio-religieuses copilotées par Adama Mboup et *Serigne* *Bassirou* *Mbacké* *Cheikh* *Astou* *Fall* (neveu du Khalife de Touba et arrière-petit-fils de Mame Cheikh Ibra Fall), JAMRA a été jointe au téléphone ce vendredi 17 janvier par *Serigne* *Alioune* *Sall* *ibn* *Safiétou* *Sy* , honorable fille de Serigne Ahmed Sy ibn Seydil Hadji Malick Sy, de la Coordination des Dahiras « Moutahabina Filahi », pour nous signifier qu’il souscrit *totalement* , lui aussi, à la plainte de JAMRA destinée au Procureur de la République, incha Allah. (M.M.G.JAMRA).

1 Commentaire

  1. Mais diable pourquoi Mame Adama Guèye et Jamra ne s’en prennent toujours qu’aux faibles pour justifier leur existence de riiba et de nafèkhes ? Est-ce qu’on les a entendu quand Béthio revendiquait 5 ou 6 femmes en public et mariait des dizaines de jeunes filles et de jeunes garçons en 5 mn avec 7 serigne saliou ? Est-ce qu’on a entendu Jamra et Mame Adama Guèye quand Kara a déclaré publiquement qu’il est un adepte de la boisson ? Est-ce qu’on les entendu quand un serigne dara faisait des pratiques esclavagistes terribles sur un jeune talibé fils de baadolo ? Est-ce qu’on les entend quand pour des soi-disant jang ou des thant des rues entières sont fermées par des religieux au mépris des malades du voisinage ? J’ai toujours dit ici que depuis Latif Guèye (rappelez-vous l’affaire des antirétrovirus), Jamra a toujours été un business familial occulte qui profite de la sensibilité de certains sujets pour lever des fonds (à quand le bilan financier ?). Mais pire, il évacue des questions sociales plus importantes pour tenir un discours salafiste et taper sur des faibles comme les comédiens et les chanteurs. Il faut démasquer partout ces arnaqueurs…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here