Quinze membres du collectif Noo Lank ont été arrêtés, ce samedi, au cours d’une visite de proximité qui s’inscrit, selon les Forces démocratiques du Sénégal (Fds), dans un programme de « sensibilisation de nos compatriotes sur la question de l’électricité ».

Arrestation injuste et arbitraire

Les jeunes du collectif Noo Lank sont toujours en détention au commissariat central de Dakar. Et les Fds dénonce « l’arrestation injuste et arbitraire de ces citoyens sénégalais. Leur libération sans délai et celle de nos camarades Guy Marius Sagna, Ousmane Sarr et Fallou Galass Seck, toujours en otage au camp pénal, constituent une demande populaire et un impératif démocratique ».

La lutte intensifiée crescendo

Selon Babacar Diop, secrétaire général du parti Fds, dans le communiqué, « la mobilisation citoyenne en cours va s’élargir et s’intensifier, tant que le régime ne renoncera pas à la hausse du prix de l’électricité. Ce racket d’Etat ne passera pour rien au monde ». Et les FDS de lancer un appel à tous les membres de Noo Lank à « rester soudés et mobilisés pour poursuivre la lutte ».

Aucun argument à la base mais…

Le régime de Macky Sall, avance-t-il, se rejugeant  dans des « méthodes propres aux régimes de dictature, est incapable de fournir le moindre argument technique ou économique capable de convaincre du bien-fondé de la hausse du prix de l’électricité.

…Une tentative d’étouffer le problème

Aussi tente-t-il d’étouffer « la contestation populaire grandissante et saper la dynamique de mobilisation citoyenne enclenchée par Noo lank.
Les arrestations tous azimuts et le harcèlement contre d’honnêtes citoyens dont le seul délit est d’avoir choisi de s’engager, sans compromission, pour le bien-être de leurs compatriotes, seront de nul effet ».
avec SENEGO

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here