XALIMANEWS- Le combat ne vient que commencer pour l’Ong Jamra qui entend combattre l’homosexualité et le lesbianisme au Sénégal. Pour son Président Mame Mactar Guèye, Jamra ne va reculer en rien. Dénonçant jusqu’à la dernière énergie « une certaine protection de l’Etat du Sénégal des LGBT », il en veut pour preuve des récépissés d’associations délivrés, depuis un moment, aux mis en cause. Aussi, il a convenu de publier une partie, donc un échantillon de listes de ces associations qui, dit-il, commencent à polluer au Sénégal. Il s’agit, selon l’Ong Jamra de :
AIDES-SÉNÉGAL enregistrée le 5 mars 2012 par le Ministère de l’Intérieur sous le récépissé numéro 15444/MINT/DAGAT/DEL/AS. Elle est la plus active des associations LGBT sénégalaises, avec ses 635 membres (leur Président, Djadji Diouf, est également porte-parole du réseau AFRICA-GAY).

  • PRUDENCE enregistrée le 19 décembre 2005 par le Ministère de l’Intérieur sous le récépissé numéro 12345/MINT/DAGAT/DEL/AS.
  • ESPOIR HOPE enregistrée le 24 janvier 2012 par le Ministère de l’Intérieur sous le récépissé n°15420/MINT/DAGAT/DEL/AS…
    Et la liste est loin d’être exhaustive, selon Mame Mactar Guèye et l’Ong Jamra qui déclarent que le gouvernement de Macky Sall en a délivrés 7, sous le présent régime. Et si l’on s’en réfère au 9 autres donnés par le pouvoir précédent, ces associations commencent à se développer. Ce qu’il condamne avec beaucoup d’énergie.
    Pour rappel, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a démenti l’octroi de récépissés à 16 associations d’homosexuels et de lesbiennes. A ce titre, Jamra confirme que le ministre n’a pas personnellement délivré de récépissé depuis qu’il est nommé à ce poste mais que son ministère reste impliqué jusqu’au bout.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here