Le journaliste Adama Gaye anime sur les réseaux sociaux un débat dont le thème central est « l’ethnicisation », supposée ou réelle du régime du Président Macky SALL. Ce sujet est grave. Sérieux. Il mérite d’être exploré très rapidement afin de déterminer la véracité des thèses avancées par Adama GAYE et de prendre la pleine mesure du danger, s’il en est, pour le juguler définitivement.

J’ai débattu avec Adama GAYE sur sa page Facebook. Je viens de recevoir via Whatsapp un texte non signé mais dont il est vraisemblablement l’auteur. Sur sa page Facebook, je l’ai invité à un débat, au besoin public, sur cette question d’une sensibilité telle qu’il ne faut pas laisser l’abcès sans le crever, le drainer et cicatriser au plus vite la plaie. J’y reste disposé, à sa convenance.

Parce que je suis Hal pulaar. Je suis pourtant dans une opposition totale à la politique menée par le Président Macky SALL. Et je ne suis pas le seul Hal pulaar dans ce cas. La ligne ethnique, dans ce pays, n’a jamais été la frontière déterminante pour les adhésions politiques. Je qualifierai plutôt d’adhésion affective l’engagement des populations derrière un leader du terroir. Les cas sont nombreux où l’on pourrait faire la démonstration d’engagements affectifs multiethnique… En raison du métissage très avancé du Peuple sénégalais, soudé dans sa large majorité par l’islam, consolidé par des confréries soufies trans-ethniques. Il s’y ajoute, le mécanisme de la parenté à plaisanterie qui est une sorte de lubrifiant interethnique qui bâtit des passerelles et établit des fraternités inaltérables. Cette parenté établit des ponts même entre religions différentes. Quelques unes de mes meilleures relations sociales sont fondées, avec des sérères catholiques, sur ce socle.

Dans ce contexte, j’ai estimé, et je m’en suis fais l’écho sur la page Facebook de Adama GAYE, que cette question, posée par un intellectuel de sa trempe, ne devrait plus faire l’objet d’une omerta. La voix de Adama Gaye porte. Elle mérite un écho. Tant que les questions ethniques faisaient l’objet de railleries populaires, somme toute inoffensives, on pouvait considérer que rien de méchant ne pouvait en découler. Mais, et à l’allure où vont les choses, et depuis l’accession du Président Macky Sall au Pouvoir, certains semblent décompter les patronymes à consonance Hal pulaar qui accèdent à des postes de responsabilités pour s’en émouvoir. Pourtant, du Président Senghor au Président Wade, tous les chefs d’État sénégalais ont eu dans leur entourage le plus proche, ainsi qu’ au Gouvernement, plusieurs Hal pulaar, mais pas seulement. Mais je ne crois pas que l’élément déterminant de leur choix fut l’appartenance ethnique. D’autant plus qu’au fil du temps, les mariages interethniques aidant, il sera bien difficile dans le Sénégal de 2019 de déterminer la « poularitude » par un simple patronyme. Tenez Adama GAYE, il y’a des Hal pulaar Gaye. Je n’en citerai que feu Amadou Malick Gaye fondateur du Centre de Bopp. Des Hal pulaar Ngom, le plus célèbre par les temps qui courent étant le député griot du Président. Des Hal pulaar NDIAYE, Diop, Mbaye, Wade et que sais-je encore.

Le Sénégal est différent et j’assume de le dire.

Par contre, j’ai invité Adama GAYE et ceux qui pensent, comme lui, que le Président Macky SALL aurait un projet politique ethno- centré, de mener des enquêtes sérieuses et documentées, si ce n’est déjà fait, afin de de l’établir . Si ce projet existe, il devra être combattu au plan POLITIQUE. De manière vigoureuse et sans aucune compromission car, il serait porteur d’un grand danger pour le pays. Et je connais plusieurs Hal pulaar bon teint qui s’engageraient sur ce front. A défaut, il va falloir mobiliser toutes les énergies positives de notre pays pour contenir le venin qui se distille, insidieusement, dans le corps de notre Nation et qui pourrait être fatal à nos enfants et à leurs descendances.

Aucune adversité interpersonnelle ne vaut que l’on regarde, sans réagir, la flamme se rapprocher de la mèche…

Amadou Tidiane WONE
[email protected]

4 Commentaires

  1. Ce journaliste adama gaye represente un danger pour l’unite de la nation en lieu et place d inviter a un debat programmatique, ce journaliste pyromane utilise sa plume pour instrumentaliser les esprits faibles sur la base De leur ethnie pour creer la haine entre les fils de la nation afin De les opposer.. Il faut denoncer et combattre cet individu et aussi tous ceux qui pensent comme lui… Il y a quelques semaines de cela a la veille des elections presidentielles j ai entendu le sieur bathelemy Diaz traiter avec condescendance de braves citoyens de moutons car ayant voter pour le candidat Macky Sall majoritairement,Quelle arrogance! Quel Mepris! Il faut arreter ces discours haineux.. God bless Senegal

    • Il faut plutôt voir pourquoi une telle question est soulevée alors ça n’a jamais été le cas dans notre beau pays. Nous croyons à la chance que le Sénégal a eu et nous ne devons permettre à aucun homme de remettre en cause cela

  2. 200% d’accord avec vous M. Wone ! Mais laissez parler les oiseaux de mauvais augure, la société sénégalaise dans son écrasante majorité a dépassé ces questions. Nos différents patronymes se retrouvent dans toutes les ethnies et c’est l’essentiel. Abdoulaye Wade a fait pire ici en plein jour en formant des gouvernements presque 100% wolof et mouride. Les sénégalais l’attendaient au tournant. Mais où était les manipulateurs comme Adama Gaye ?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here