Le réveil a été difficile pour les partisans de Macky Sall au lendemain de l’élection présidentielle. Arrivée en seconde position derrière la coalition Sonko 2012, la section APR Bordeaux n’a pris le temps d’avaler la pilule amère avant de révoquer le coordonnateur Amadou Baldé. Et pour cause ?
Le coordonnateur a fait une sortie à la veille du scrutin (le 23 février) pour dénoncer dit-il « le détournement de fonds de campagne, sectarisme… de la vice-consul Mme Aïssata Dia » avant de finir par « … Moi Amadou Baldé…dégage l’entière responsabilité des conséquences qui découleront de l’absence d’intégrité militantes et d’insouciance morale de Mme Aïssata Dia ».
Cette « sortie » inopportune à la veille de l’élection présidentielle est loin de rassembler autour de la victoire. Et au lendemain du scrutin, la section a décidé de le révoquer « pour avoir mis en danger la majorité présidentielle… son adjoint Mme Zeinab Dia est d’office nommée coordonnatrice de la section APR Bordeaux sous réserve qu’elle forme un nouveau bureau et validé par la DSE APR France ». Cette révocation a été la réponse apportée par la section et envoyée à la presse (afriqueconnection.com).
Il est plus qu’urgent en cette période électorale que la section APR Bordeaux se ressaisisse afin de mieux rassembler et rehausser son image en aquitaine

Mayacine Diop.

1 Commentaire

  1. De toute façon avec ou sans cette déclaration l’ APR ne peut gagner à Bordeaux et en France. Nous on ne nous achète pas. Qu’ ils se bouffent entre eux.
    Et bizarrement c’est une « Dia » qui remplace un « Diallo » on voit bien comment ça fonctionne. C’est la famille on fait ce qu’on veut circuler y’ a rien voir. Nous sénégalais d’ici, on a nos carte et on attend.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here