Depuis son introduction en Décembre 1992 jusqu’á sa réforme après Coupe du Monde 2006 (changement de méthodologie statistique*), le classement FIFA n’a jamais fait l’unanimité chez les journalistes, puristes et supporters du ballon rond. A travers le monde, il a tour á tour été décrié. Le nouveau classement de ce mois de Novembre 2016 ne sera pas en reste. En effet la nouvelle publication du Coca Cola FIFA Ranking du 24 Novembre a vu l’équipe nationale du Sénégal se hisser au premier rang africain… pour la première fois de son histoire. Par quelle entrefuge, par quel miracle? Même durant la belle époque de 2001-2002 le Sénégal n’avait jamais mieux fait que deuxième du continent. Oui ce n’est ni une chimère ni un rêve. L’Équipe d’Aliou Cissé au sortir d’une défaite amère et sans gloire le 12 Novembre dernier en Afrique Du Sud en éliminatoire de la Coupe du Monde 2018, est avec 755 points tout simplement devenue la meilleure équipe du continent (33ème Mondial) á l’indice FIFA devant la Cote d’Ivoire (738 pts) , la Tunisie (738 pts) , L’Egypte (719 pts) et l’Algérie (692 pts). Suffisant pour les inconditionnels et fanatiques de délirer et en perdre le Nord ? Que nenni. Certes l’ équipe sous la direction d’Alain Giresse d’abord et d’Aliou Cissé ensuite a fait d’énormes progrès au décompte passant de la 65ème place FIFA en Décembre 2013 á cette incroyable première place aujourd’hui . Les Lions ont sans doute bénéficié du parcours sans faute en éliminatoire de la CAN ( 6 matchs, 6 victoires) pour en arriver là, contrairement aux ténors comme l’Algérie, le Ghana, la Côte d’Ivoire, la Tunisie qui ont tous peiné face des adversaires de moins envergure; ou ont eu une entame de campagne catastrophique ( Algérie et Ghana pour la Coupe du Monde 2018) . Sans génie ni d’éclat dans le jeu , mais avec beaucoup de sérieux , de l’efficacité et surtout de la constance dans les résultats durant les dernières joutes africaines les coéquipiers de capitaine Cheikhou Kouyaté ont réussi une progression sans précédent pour le football sénégalais á l’indice FIFA/CAF. La prudence du rabat-joie que je suis dans cette rubrique, m’ intime d’humblement rappeler que nos Lions ( la sélection A) sont toujours á ce jour sans trophée majeur sur le plan continental . Que l’équipe entretient un flou identitaire dans son schéma tactique qui varie en fonction de l’adversaire et qui tarde a se transformer en véritable philosophie de jeu ; et enfin que son jeu, certes volontaire en phases offensives, manque de fluidité et de liant. Reposant plus sur ses individualités que sur son collectif. Malgré tout, cette équipe du Sénégal il faut le reconnaitre a un potentiel et une marge de progression énorme. Elle peut rivaliser en valeur intrinsèque avec n’importe quelle équipe du continent. Encore faudrait-il qu’elle soit épargnée par les blessures ou la méforme de ses pièces maîtresses. Que le mental ( Ne Rien Lâcher) forgé durant les éliminatoires de la CAN suive. Que le coaching encourageant d’Aliou Cissé, progresse en vue de devenir plus cohérent, audacieux et judicieux. Que les démons du triomphalisme béat, de l’excès de confiance typiquement sénégalais ne précèdent le(s) haut(s) fait(s). Au delà d’une campagne honorable á la prochaine CAN, au demeurant cette équipe peut nous valoir des satisfactions jusque là inconnues. Quand on est á la recherche d’un palmarès, d’un titre ( ou mieux ) quand on a à coeur de justifier une place (symbolique!) au firmament du football continental, le travail, la discipline et l’abnégation ne doivent point faire défaut. Donc messieurs, au travail et faîtes nous modestement rêver. Sans brûler les étapes.

Sportivement

SINDO

* De 1992 a 2006 le classement FIFA prenait en compte 8 ans de résultats en compétition officielle et les matchs amicaux pour établir un classement. Après la Coupe du Monde 2006, la durée a été réduite á 4 ans bruts avec pointage en compétition officielle et matchs amicaux date FIFA pour donner un tableau plus adéquat et conforme aux derniers résultats.

PARTAGER

7 Commentaires

  1. L’équipe est peut être talentueuse mais joue mal par moment. À qui la faute? Les latéraux sont faibles et n apportent pas le plus nécessaire quand on attaque. En plus des passages à vide durant lesquels nos milieux perdent des balles et nos attaquants vendangent les rares occasions et les coups de pied arrêtés. Un véritable chantier

    • je suis d accord, il y a du travail mais tout n est pas si negatif que ça. On a une ossature interessante. Des joueurs qui sont ensembles pour la plupart depuis les JO de Londres 2012. Sadio, Cheickhou Kouyate, Kara Mbodj , Saliou Ciss, Gassama, Gana, Momo Diame, Konate en plus des bonus comme Khalidou, Mam Biram Diouf, et Keita Diao Baldeun veteran comme Moussa Sow. Le probleme c est que nous n avons pas de meneur, de veritable meneur. Un depositaire du jeu, comme Coutinho a Liverpool. Momo nest pas un numero 10. Kouly Diop n est pas un non plus désolé.

    • Desolé Monsieur Adama S, pour le classement FIFA de Juillet 2002 le Cameroun championne d’ Afrique 2000 et 2002 etait en tête en Afrique (17eme Mondial avec 680 pts) suivi du Nigeria Vice Championne 2000 and 1/2finaliste 2002 ( 29ème Mondial 642pts). Le Sénégal 1/4 finaliste en 2000 et finaliste en 2002 était bel et bien en troisieme position Africain (32eme Moondial avec 631pts) suivi de l’Afrique du Sud.
      Je connais bien le grand Sindo depuis Seneweb dans les annees 2001 et il m’a toujours impressione avec Sa maitrise des statistiques.
      PS: SINDO c Jadakiss de Seneweb de l’epoque “Equipe Nationale Metsu”. Grand Nam nala. Toujours content de the lire.

  2. Senegal amoul n 10 ak n8 .aussi lateraux comme pape ndiaye souare amoul fofou.aliou cisse si lolou la wara liguey bou yague.gana ak kouyate sont tres limites.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here