REUSSIR – Après l’audit des passations de marché fait par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), l’Union européenne attend plus des autorités. « Comme tous les audits, après les résultats, il faut que les conclusions soient tirées », a soutenu Gilles Hervio, Chef de la mission de l’Union européenne au Sénégal.

L’Union européenne (Ue), par la voix de son chef, Gilles Hervio, veut que les audits sur les procédures de passation des marchés, commandités par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) soient suivis d’actions. Gilles Hervio, s’exprimant ce mardi, en marge de la Revue annuelle conjointe de la coopération entre le Sénégal et l’Union européenne, a réclamé des sanctions à l’encontre des contrevenants aux procédures de passation des marchés. « Comme tous les audits, après les résultats, il faut que les conclusions soient tirées », a-t-il déclaré. Pour lui, « les conclusions, elles peuvent être de différents ordres. Elles peuvent être des faiblesses dans la formation. Ce qui nécessitera une amélioration dans le renforcement de la connaissance des règles ». Non sans ajouter : « S’il apparaît que c’est autre chose, s’il apparaît qu’il y a des enrichissements personnels, il faut en ce moment-là poursuivre, aller de manière plus profonde et en tirer les conséquences. Et je suis sûr que c’est ça que le gouvernement va s’attacher à faire ».

Reussirmagazine.com

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here