« La réconciliation s’obtient dans l’incompréhension, c’est parce que Macky Sall est incompris qu’il réussira son modèle de bien-être social »

De l’alliance pour la République à l’alliance du peuple, le citoyen Macky Sall veut entrer dans l’histoire de la géopolitique. Vaincre le passé avec douceur et s’ouvrir au futur avec largesse, en préservant et en élargissant les fondamentaux de la République. Le tome 1 de « Conviction Républicaine » se veut un guide pratique qui parle aux consciences, à l’Afrique et au monde en général. Un Président né après l’indépendance a joué durant ces 06 années passées à la tête du pays un rôle de leaders indépendant, qui s’est ouvert au monde en imposant son pays comme un modèle de réussite, sur le plan social, politique et économique et démocratique.

Et inéluctablement, il incarne la République, et enseigne à ses concitoyens cet amour, ce partage et cet engagement.

Sa « Conviction Républicaine » cible la stabilité et la gestion sage des murs de la République. Cette gestion si intelligente l’éloigne d’ailleurs de la faillite, de l’instabilité et de l’agitation des masses.

Sa « Conviction Républicaine » est aussi une forme de saluer la grande élégance de l’armée, versée dans un esprit de républicanisme indéfectible, mais aussi, à travers la garde présidentielle, de démontrer que le Sénégal est une grande école qui respecte l’équilibre, le tout dans une démocratie sans acrobatie.

De la parole à l’acte , le républicain convaincu s’inscrit dans les multiples dimensions de la « Conviction Républicaine » en isolant le viol des consciences et l’oppression de la liberté . En de multiples pages, l’engagement républicain est rattaché à l’essence d’une conviction, cette union parfaite triomphera face aux « étrangleurs » du commerce, de l’industrie et du travail ; qui continuaient de
crier: mort aux riches! Ceux-là qui provoquaient l’abolition de la propriété et de la famille; qui prêchaient le pillage, le meurtre,  le massacre et pour finalement réclamer un Comité de Salut Public.
En faisant cela, ils avaient détruit les cordons de la République, sans jamais pouvoir les recoller, même avec des formules des plus ingénieuses de réconciliation nationale.

Que fait alors Macky Sall? Tout le contraire.
Il déclare que la République veut, doit et peut grouper autour d’elle le commerce,
la richesse, l’industrie, le travail, la propriété, la famille, les arts, les lettres, l’intelligence, la puissance nationale, la prospérité, l’amour du peuple et l’admiration des nations.

Son texte renvoie à la liberté, à l’égalité, à la fraternité et à l’unité. Il aspire à la République universelle.

Le peuple scrute le fond du cœur de celui qui est en charge de sa destinée, le fond de sa pensée, et voila démontré ici, dans « Conviction Républicaine » que les lignes directrices de ce même peuple nécessite un grand amour de ses leaders, sans espace de temps, sans ménagement de l’esprit ni du corps. Et voilà présenté le profil d’un soldat au service de sa nation, qui a décidé de donner sa vie, son savoir et toute son énergie à toute une histoire.

Et cette démarche si sage nous parle si fort du Sénégal libre, fier et triomphant dans le cercle si prestigieux des pays épanouis, modèle que la « Conviction Républicaine » de Macky Sall veut ouvrir à tout pays en quête permanente de stabilité.
Et pour nous sénégalais, c’est maintenant que commence la veritable vie de notre si jeune République !!!

Abdoulaye Mamadou Guissé
Sgn du parti politique Mouvement Culturel pour le Salut du Sénégal Fulla ak Fayda ( MCSS/FF )
Pdt de l’Ong Observatoire de la Musique et des Arts du Sénégal (OMART).

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here