Le Conseil constitutionnel vient de valider les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Le candidat de Bénno Bokk Yaakaar, monsieur Macky Sall est déclaré vainqueur dès le premier tour, avec 58, 27%. Il est suivi par Idrissa Seck 20, 57%, d’Ousmane Sonko 15, 67%, d’Issa Sall 4,07% et de Madické Niang, qui ferme la marche avec 1, 48%. Les quatre adversaires de Macky Sall totalisent 41, 73 %, beaucoup moins que les 58,27% obtenu par le président sortant.
Suite à la publication des résultats le consacrant président de la république du Sénégal, M. Macky Sall a fait une déclaration de haute portée, appelant ainsi les fils du pays à un dialogue inclusif pour l’intérêt supérieur de la nation. Au-delà de la classe politique en activité, l’appel du président Sall s’adresse également à ses deux prédécesseurs, Abdou Diouf et Me Abdoulaye Wade, dont l’expérience et l’expertise pourraient encore servir notre jeune nation.
Tous les Sénégalais doués de raison, ont unanimement salué l’appel du chef de l’Etat et ont souhaité que la classe politique puisse reprendre ses esprits en acceptant la main tendue du Président de la république. Assurément, le Sénégal est malade de son opposition, immature et de posture crypto-personnelle. Elle a perdu les législatives de 2017 et la présidentielle de 2019 à cause de son radicalisme et de sa rigidité, que rien n’explique. Elle pensait-naïvement- qu’en fabriquant des fakes news pour ternir l’image du président Macky Sall et son entourage, elle arriverait à embarquer la majorité des Sénégalais dans un élan de vote-sanction, oubliant que le bilan du président sortant était une réalité palpable et visible, jusque dans les coins les plus reculés du Sénégal.
Au soir de la proclamation des résultats définitifs par l’instance compétente, l’on s’attendait à ce que la bande des « 4 » décrochent leurs téléphones respectifs pour appeler le président Macky Sall et le féliciter. A la suite de son appel de haute facture, désormais inscrit dans le livre d’or de la démocratie sénégalaise, les Sénégalais vous attendaient au rendez-vous du fair play et de l’élégance républicaine.
A l’arrivée, le peuple constate, en le condamnant, que vous n’êtes pas à la hauteur de la tâche. Jamais, notre pays n’a eu une opposition aussi « incompétente », pour paraphraser notre sœur Ndéla Madior Diouf. Etre opposant en Afrique, n’est point une posture de sinécure. Il s’agit d’accepter d’être un éclaireur clairvoyant et un politicien, à la fois ferme et souple.
Votre incohérence a jalonné les vociférations à l’encontre du processus électoral. Trois fichiers, bureaux fictifs, parrainage piégé, etc. Des assertions vite démenties par un scrutin libre, démocratique, transparent et même exemplaire, selon les termes des observateurs nationaux, régionaux et internationaux. Tous les Sénégalais ont constaté que depuis belle lurette, notre pays n’a pas connu un scrutin aussi parfait, tant dans son organisation que dans son déroulement !
En votant massivement pour Macky Sall, les Sénégalais ont voulu vous adresser le message suivant : Essayez de nous convaincre par la pertinence de vos propositions plutôt que par l’impertinence de vos critiques à l’endroit du président de la république. C’est en décodant ce message du peuple, que je me suis permis de présenter, à vos noms, grades, titres et rangs, les félicitations légitimes à celui qui incarne la victoire du peuple, acquise de haute lutte, le soir du 24 février 2019.
Mamadou Bamba NDIAYE
Ancien ministre des Affaires religieuses

16 Commentaires

  1. Voilà quelqu’un qui a raté l’occasion de se taire. A cause de lui le contribuable sénégalais va payer plus cher la réfection du building administratif

  2. Je me suis permis, tu t’es permis, il s’est permis, nous nous sommes permis, vous vous êtes permis, ils se sont permis.
    Le Sénégal est un pays ou tout un chacun peut se permettre tout et n’importe quoi. Quand on a rien à dire, on ferme sa gueule, au lieu de se permettre de parler à la place des autres.

  3. ki mo niak fayda té niak jom et avec ça il se dit religieux pouah voila le prototype du sénégalais d’aujourd’hui malgré leur age avancé ces genres d’individus n’ont aucune dignité

  4. Quel salaud ! Monsieur N’diaye , vous qui avez mangé dans tous les râteliers depuis l’an 2000, laissez les autres se déterminer selon leurs idées. Allez soutenir encore le président Sall qui vient de confisquer la volonté populaire des Sénégalais, et si vous êtes sereins qu’espérez-vous des autres ? Qu’ils viennent se mettre à genoux devant Macky Sall ? Avec votre tête de diam de l’ancien Cayor, fichez-nous la paix !

  5. Quel doomu xaraam ce type doomu xaraam de la hauteur de ma jambal de jules Diop. De abdou gueye pour ne pas dire latif de serigne ndiaye pour respecter le mbake ndende ndiaye. Dinaa laaj assane diouf tuuti xoroM , xoromm seen oppelah wu ……….

  6. kii daal assane diop yonnee nama xoromm su bare aywalenn nu xoromm BBBBB JJJJJJJ NDDDDD YYYYYY
    Muskalaf bu naafeqqee teegalu baayam du wêr mukkkkkk.

  7. Celui ou celle qui prétend diriger le pays un jour doit avoir une élégance republicaine , ce qui ne peut etre que du bénéfice politique pour eux car ils auront encore plus de considérations de ma part de la population.
    Malgrés les couacs notés lors des élections américaines Mme Clinton a félicité Trump après sa victoire .
    Ségolène Royal a félicité sarkhozy malgrés certains problèmes signalés lors du vote qui révéleront Après 5 ans que c’est elle qui avait gagné.
    Refuser de faire un recours c’est déjà tacitement accepté sa défaite
    C’est trop hypocrite cette façon de voir les choses .Un vrai homme politique ne doit pas etre trop suffisant

  8. Vraiment c’est du jamais vu ils sont vraiment dans le traumatisme.Vous avez gagné, célébrez votre victoire.Pourquoi voulez vous que l’on vous félicite ?MS usurpateur de son état ne sera jamais félicité.Wade avait félicité MS,parce qu’il a été démocratiquement élu avec le code consensuel de 1993 que MS a prostitué.Il en a fait un torchon,avec l’aide de son tailleur sur mesure Ismaila Madior.Tout le monde se mique du Sénégal Et MS reçois des messages de félicitations n’est ce pas? Pourquoi voulez vous bon sang que les opposants le félicitent ?Cette situation de mépris vous confine dans une autoflagellation perpetuelle,vous rappelant le FOKHARTI.Pourquoi MS a t’il besoin de cette onction de reconnaissance?Pour se donner bonne conscience de croire qu’il est légitime ?Il n’aura Rien, puisque le mépris qui frappe la Cour Constitutionnelle n’est pas pour arranger l’affaire.Aucun recours n’a été déposé et aucune félicitation ne se fera a posteriori.Quelqu’un qui a violé le code consensuel de 1993, emprisonné, exilé ses adversaires,s’est taillé une Cour Constitutionnelle avec un parrainage suspect Pour exclure des concurrents, déporté des électeurs, confisqué des cartes d’identité, confisqué le fichier électoral, redessiner la carte électorale,faire voter des mineurs, substituer des procès verbaux, dépensé des milliers de milliards,politiser l’administration, choisir son score 2 ans a l’avance,exploser …..

  9. VOUS NE POUVEZ PAS PARLER AU NON DES SÉNÉGALAISE. PERSONNE NE VOUS A MANDATE? VOS PROPOS N’ENGAGENT QUE VOUS ET PEUT ETRE … DONC SI VOUS RESPECTEZ LES SÉNÉGALAIS VEUILLEZ RECTIFIEZ DE NOMBREUX PASSAGES DONT CELUI CI « A l’arrivée, le peuple constate, en le condamnant, que vous n’êtes pas à la hauteur de la tâche. Jamais, notre pays n’a eu une opposition aussi « incompétente », pour paraphraser notre sœur Ndéla Madior Diouf ». DANS QUEL ETAT ÉTIEZ VOUS LORSQUE VOUS ECRIVEZ CETTE PHRASE? ET VOUS CITER UNE RÉFÉRENCE. CERTES MAIS DANS QUEL DOMAINE!!!

    HONTEUX! HONTEUX! HONTEUX! HONTEUX! HONTEUX! HONTEUX! HONTEUX! HONTEUX! HONTEUX!

  10. POUAAAH! Ce mr m bamba ndiaye! Vraiment je me demande comment un homme peut vivre de larbins. Î a goûté à toutes les sauces d’où la forme de sa bouche

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here