XALIMANEWS- C’est un coup de gueule envers les communicants chargés de la propagande des partis et coalitions pendant cette période électorale. L’avis de Gueleem Sarr, spécialiste en langue wolof, n’est pas aussi forfuit qu’il pourrait le paraître. Intéressé par la langue locale depuis sa première venue au Sénégal en 2003, ce français,  communicant par excellence a fini par en faire son véritable créneau. Une beauté qu’il décortique jusque dans les panneaux d’affichage de la campagne électorale 2017.

PARTAGER

5 Commentaires

  1. Vous les nègresses êtes naïves et débordées par la passion puérile quand on parle de biens matériels à fortiori d’argent . Vous transmettez ces tares à vos enfants.
    Regardez vos réactions quand vous voyez la voiture neuve du voisin, ou son immeuble lors de vos ngentés ! Il faut apprendre à créer des richesses en travaillant plus .
    Vos dirigeants dans tous les secteurs de la vie active sont à l’image de chacun d’entre vous, de Ndiaganiao à Goudomp en passant par Ndar et Makakoulibatan.
    Ici au Sénégal, il y a plusieurs fois plusieurs milliards depuis 35 ans dont le Trésor n’en même pas vu la trace scripturale.
    Est ce que je me fourvoie sur ta psychologie ? Viens le Démontrer !

  2. et pourtant si on propose le ouoloff comme langue nationale , tous les autres se braquent, mais quand leurs intérets sont en cause, quand ils veulent se faire entendre ,ils n’ont aucune scrupule à utiliser le ouolof; ils mettent tous leur orgueil en berne,, j’ai entendu une fois marie angelique sante à la radio s’offusquer en disant qu’on veut ouolofiser le pays, quelques mois après elle a briguer la mairie de dakar, je ne l’ai pas entendu une seule fois parler une autre langue que le ouolof, c’est de la pure hypocrisie, et c’est une honte que d’attendre un gueulème sarr tout blanc et tout réaliste nous le dise

  3. Ce wolof qui ne dépasse pas les étroites frontières de la Sénégambie est une langue de la balkanisation de l’Afrique et c’est pourquoi cette langue arrange les Français.

  4. Si on ne refusait pas le développement , on aurait du choisir :
    – l’arabe , langue de notre religion (98% musulmane)
    – le Wolof qui s’est imposé à tous
    – le français et l'”anglais pour communiquer avec les autres
    ./

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here