XALIMANEWS – La tension reste toujours latente au sein de la mouvance présidentielle, après le dernier remaniement ministériel. De plus en plus de voix dénoncent une certaine volonté de l’Apr de rompre d’avec le principe d’une gouvernance collective. Pour l’analyste politique, Abdou Gningue, l’élection présidentielle à venir n’y est pas étrangère. Moussa Sarr, porte parole de la LD, appelle à plus de solidarité dans l’exercice du pouvoir…

PARTAGER

1 Commentaire

  1. MACKY SALL SAIT TRES BIEN MOUSTAPHA NIASSE , TANOR DIENG NE LUI APPORTENT RIEN FACE A SES PROBLEMES. D’OU LEUR ISOLEMENT QUANT A LA FORMATION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT. LEURS BASES POLITIQUES S’EFFRITENT DE JOUR EN JOUR. QUEL EST LE POIDS ELECTORAL DE NIASSE ET TANOR COMBINES: ZERO. L’APR A COMPRIS CELA ET LEUR EST GRAVE. TANOR ET NIASSE NE FONT AUCUN EFFORT POUR AIDER MACKY SALL CAR ILS NE SAVENT PLUS QUOI FAIRE. AUCUNE STRATEGIE DE LEUR PART.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here