contre la Souveraineté du Peuple du VENEZUELA

Le 10 Janvier 2018, le Président élu du VENEZUELA , Monsieur Nicolas Maduro Moros, va officiellement prêter serment devant les Institutions habilitées pour être installé dans ses fonctions de Président de la République.

C’est cette consécration de la résistance victorieuse de la lutte du peuple du VENEZUELA, avec monsieur Nocolas Madurro en tête, que les USA tentent d’empêcher, après avoir échoué dans leurs diverses tentatives de déstabilisation du pays , dont un blocage illégal de son économie, l’instrumentalisation d’une partie de l’opposition et de ses voisins, et des menaces répétées de coups de force militaires contre l’Etat.

Aujourd’hui, en embrigadant des Chefs d’Etat de droite en Amérique Latine, dans un regroupement appelé le  » Groupe de LIMA », qui dores et déjà refuse de reconnaître la validité de l’élection de Monsieur Maduro, Washington, cherche à isoler davantage ce pays qu’il ne parvient pas à abattre, pour mieux préparer une intervention militaire contre le peuple du VENEZUELA.

Le cynisme du  » Groupe de LIMA » dans sa vassalisation par Washington, est amplement illustré par ses prétentions de défendre la Démocratie et les Libertés au VENEZUELA, au même moment où il applaudit l’élection d’un homme d’extrême droite au Brésil, Jair Bolsonaro , grâce à la complicité du pouvoir judiciaire qui a écarté de l’élection présidentielle, l’ancien Président de Gauche, Lula, pour ensuite occuper les premiers loges dans son Gouvernement, avec la bénédiction du Président Trump!

Il est ainsi devenu clair, que le VENEZUELA est victime pour sa politique de souveraineté nationale, de justice sociale, et de solidarité avec CUBA et le NICARAGUA, qui a ainsi empêché les Etats Unis, de renverser les gouvernements que ces deux peuples ont souverainement choisis.

C’est pourquoi, toutes les forces soucieuses de paix dans le respect de la souveraineté des peuples, devaient se mobiliser pour empêcher que Washington, à travers le  » Groupe de LIMA » auquel le Brésil appartient désormais, intervienne militairement dans les affaires intérieures du peuple du VENEZUELA, et aussi pour qu’il mette fin à sa guerre économique et politique contre ce pays.

Washington ne devrait pas parvenir à faire tomber ce dernier bastion de la résistance des peuples d’ Amérique Latine, sur qui repose, en grande partie, le destin libre et démocratique des peuples de Cuba et du Nicaragua, et qui, tous trois réunis, tiennent encore ensemble haut, le drapeau de la lutte de libération des peuples d’Amérique Latine du joug de l’Impérialisme américain, qui porte des régimes dictatoriaux d’extrême droite, comme les nues portent la pluie.

Vive l’intégrité territoriale du VENEZUELA!

Vive le Président Nicolas Maduro élu par un peuple souverain!

Vive la lutte et la solidarité des peuples d’Amérique Latine avec le peuple du VENEZUELA!

Ensemble, nous vaincrons!

Ibrahima SENE du PIT/SENEGAL

24 Commentaires

  1. Pauvre vieux socialiste!
    Pauvre Ibrahima Sène!

    D’emblée, le 10 janvier 2018 (relisez-vous bon sang!) c’est passé depuis , de la même manière que vous même êtes dépassé. On esr en 2019!!!!

    Vous n’avez vraiment pas de décence. Avez-vous vu la misère dans laquelle le peuple vénézuélien est plongé depuis qu’il est sous les ordres de cet égoïste de socialiste?
    Avez-vous vu le nombres de déplacés (vers la Colombie, Brésil…) que ce vieux égocentrique a créé ?
    Au moins craignez Dieu et arretez de defendre le diable comme vous seul savez le faire.

    Reposez en paix vieillard et gardez la sagesse!

  2. Le peuple souverain et conscient du Sénégal à son PÉTROLE ET SON GAZ AU CŒUR. Ce pétrole et ce gaz ont été dilapidés auprès de multinationales derrière lesquelles se trouvent des états impérialistes. Quant au cas du Venezuela, c`est aussi son pétrole et ses immenses ressources qui se cachent derrière les tentatives répétitives de déstabilisation dont elle est victime depuis qu`il a été constaté que ce pays renferme à lui seul près de 18 % des réserves prouvées de pétrole.

  3. L’impérialisme étatsunien est loin de nous professeur. Parlez plutôt de la France-Afrique qui est l’impérialisme français en Afrique noire et dont le Sénégal est sous le joug à notre appel.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here