Battus par la Guinée, puis humiliés par le Mali, les Lions du basket ont débuté de la pire des manières les qualifications pour l’Afrobasket 2017. Du coup, la bande à Antoine Mendy termine à la 3e place à l’issue du tournoi aller de Bamako. Ils devront du coup mener une opération commando lors de la manche retour à Dakar, vendredi prochain.

L’Equipe nationale masculine termine à la troisième place lors de la manche aller du tournoi de Bamako, après avoir enchainé deux défaites de suite contre la Guinée, samedi, puis le Mali, dimanche. Deux contreperformances inédites pour le basket sénégalais, habitué à une meilleure prestation face à ces pays. Surpris par la Guinée (55-68), les Lions ont été humiliés par le Mali (37-82) avec cette fois-ci 45 points. Deux camouflets en moins de 24 heures pour le basket sénégalais.
Pourtant, le staff et la Direction technique avaient donné des garanties quant à la qualité de l’équipe déplacée à Bamako. «On a une bonne équipe, même si on n’a pas pu avoir tous les joueurs», tentait de rassurer le Dtn, Maguette Diop, à la veille du départ pour Bamako. Mais à l’arrivée, cette équipe n’a jamais vu le jour dans la capitale malienne.
Si cette 3e place surprend, c’est justement parce que les Lions étaient considérés comme l’un des grands favoris de ce tournoi, en compagnie du Mali. Le verdict du terrain a donc été tout autre avec en tête du classement une belle équipe de la Guinée Conakry (deux victoires, 1 défaite), suivie du pays hôte, le Mali (deux victoires, 1 défaite), puis le Sénégal (1 victoire, deux défaites) et le Cap-Vert (1 victoire, deux défaites). Un classement logique pour les Lions, à lecture du jeu produit par le capitaine Antoine Mendy et ses coéquipiers.
S’ils avaient réussi à arracher la victoire laborieuse lors de la première journée face au Cap-Vert, les deux derniers matchs contre la Guinée et le Mali ont été catastrophiques. Pour ne pas dire indignes d’une sélection comme le Sénégal avec un groupe composé en bonne partie d’expatriés dont certains semblent n’avoir jamais foulé un parquet de basket.
Avec des statistiques ahurissantes, l’Equipe sénégalaise n’a jamais pu produire du jeu à Bamako. A l’exception de certains comme Djribil Thiam, Louis Adams ou encore Lamine Sambe, le reste de l’équipe n’a jamais répondu aux attentes. Et le plus inquiétant reste la prestation du capitaine de l’équipe, Antoi­ne Mendy, transparent lors de la phase aller de Bamako. Pis, face au Mali hier, l’ailier-fort des Lions n’a mis aucun papier pendant deux quart-temps.

Les arrivées de Malèye, Xane, Alces,…
Pour le retour, le salut passera forcément par les renforts annoncés avant le déplacement à Bamako. Il s’agit du capitaine de l’équipe, Malèye Ndoye, du meneur, Xane D’Almeida, du pivot, Alces Badji, et encore de Moise Diamé. Avec les trois premiers joueurs cités, l’Equipe sénégalaise devrait disposer d’un meilleur visage que celui qu’elle a montré en terre malienne. Et ainsi éviter le naufrage du basket sénégalais. D’autant que les deux tickets seront qualificatifs aux éliminatoires de la Coupe du monde. Comme quoi, un échec plongera le pays masculin dans une disette de quatre ans. La possibilité de bénéficier d’une invitation de la Fiba-Afrique n’étant plus permise.
Il faudra donc aller chercher l’un des deux tickets qualificatifs à la phase finale au Congo Brazzaville, sur le parquet de Marius Ndiaye dès ce vendredi contre le leader, la Guinée.

lequotidien.sn

PARTAGER

1 Commentaire

  1. Vous parlez de Sambe, Adams ? Ils ont été nuls comme les autres. Le seul a surnager étant Thiam. Aucune envie, aucune fierté, physiquement carbo. A ceux qui fustigent le coach, a la télé, laissez-moi vous rappeler que l on a encore en tete vos prestations minables aux différentes Can, expertise locale incluse. Comment avons-nous perdu contre le Nigeria si ce n’est par la faute d’un local incapable de mettre en place un système lors de la dernière possession. Que je sache ce n’est pas le coach qui doit donner aux joueurs du caractère, de la fierté, de l envie . Cela doit être de mise . Le maillot national est sacré

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here