Au courant de la visite du Chef de l’Etat, Macky Sall à la 13e édition des Journées européennes du développement (JED) à Bruxelles en Belgique, des membres de l’opposition sénégalaise avaient planifié de saboter son séjour dans la capitale européenne. Peine perdue, les dispositions prises par SEM Amadou Diop, Ambassadeur du Sénégal, ont permis de neutraliser toute tentative de nuisance. La visite du président a ainsi été un succès probant, tant au niveau de l’Institution européenne que de la communauté sénégalaise déterminée à le remercier pour tous les actes posés en faveur d’un Sénégal émergent.

A Bruxelles, le président Macky Sall a participé, les 18 et 19 juin, aux Journées européennes du développement organisées par l’Union européenne sur le thème  : « Construire le monde sans laissé-pour-compte ».  Arrivé lundi, il a été reçu par le Roi Philippe de Belgique puis le Premier Ministre belge, Charles Michel pour discuter sur les relations bilatérales entre les deux pays avant d’avoir un tête-à-tête avec son homologue Rwandais, Paul Kagame. Dans la même veine, le président a aussi  reçu des investisseurs.

En effet, le président Macky Sall, participe, pour la troisième fois après 2012, 2017 et cette année. Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture, en présence de sa Majesté la Reine Mathilde de Belgique, les présidents, Paul Kagame du Rwanda, Jorge Carlos Fonseca du Cap-Vert et tant d’autres sommités,  le Président Sall a remercié le chef de l’exécutif européen, Jean-Claude Juncker pour l’invitation qui traduit, à l’en croire, une confiance réaffirmée et une solidarité effective entre l’Union européenne et le Sénégal. «  Nous cultivons des valeurs communes, de paix, de liberté, de démocratie et des droits de l’homme » dira le président sénégalais.

Et face au souci et au défi communs de lutter contre les inégalités de plus en plus persistantes, il  a proposé de tenir alternativement ces journées en Europe, en Afrique ou aux Caraïbes et le Sénégal s’est à accueillir ces journées en terre africaine.

Outre, le président Macky Sall a insisté sur les initiatives et programmes de son Gouvernement en matière de justice sociale et d’équité territoriale notamment à travers la deuxième phase du Plan Sénégal Émergent (PSE) adoptée au mois de décembre 2018 qui met en avant le secteur privé, la santé et l’éducation.

«Depuis 5 ans, le Sénégal a mis en place, avec la stratégie globale de l’émergence 2035, au-delà de l’aspect économique, le développement du capital humain pour un socle de protection sociale. Nous avons choisi des programmes prioritaires pour apporter des services sociaux de base. Il y a le Puma, avec des domaines prioritaires, comme l’accès à l’eau potable, à l’électricité, au désenclavement et à l’équipement pour alléger les travaux des ménagères» affirme le president Macky Sall.

Cet événement, visant à nouer de nouveaux partenariats, mobilise prés de 8 000 participants issus de 140 pays.

L’opposition sénégalaise qui voulait saboter la participation du Sénégal à ces Edd2019, a été réduite néant. Les dispositions prises par l’Ambassadeur Amadou Diop, soutenu par des responsables de la DSE Benelux , n’ont laissé aucune chance aux saboteurs, leurs manœuvres étant vaines.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here