XALIMANEWS: De la superstar égyptienne Mohamed Salah au phénomène ivoirien Nicolas Pépé, de l’attaquant sénégalais Sadio Mané au dynamiteur marocain Hakim Ziyech, la CAN, qui débute vendredi au Caire, rassemble les meilleurs talents d’Afrique. Tour d’horizon.
Mohamed Salah, pharaon sans sceptre
C’est LA star du foot africain, un joueur comme l’Egypte n’en avait jamais vu: l’attaquant Mohamed Salah, 27 ans, porte sur ses épaules les attentes de millions de fans. « Dès qu’il touche le ballon, il se passe quelque chose », décrit le Tunisien Naïm Sliti.
L’enfant de Nagrig, désigné joueur africain de l’année en 2017 et 2018, a remporté en juin la Ligue des champions avec Liverpool, après avoir marqué sur penalty lors de la finale. Ce sacre couronne sa saison pleine quoique moins prolifique sur le plan comptable (27 buts contre 44 en 2017/18).
En sélection, il reste sur un Mondial décevant en Russie où il a joué diminué, blessé à une épaule quelques semaines plus tôt. Avec la CAN à domicile, l’occasion est belle pour remporter un premier titre avec les Pharaons.


Sadio Mané, le meilleur ami et ennemi de Salah
Le meilleur joueur africain de la dernière finale de la C1 n’était pas Salah, mais son coéquipier Sadio Mané, le meilleur atout offensif du Sénégal, l’autre grand favori avec l’Egypte.
Le virevoltant ailier de poche (1,75 m) a bouclé le meilleur exercice de sa carrière, avec 27 buts.
Comme Salah, il lui manque un accomplissement majeur en sélection. Durant la CAN-2017, il avait manqué le tir au but décisif lors du quart de finale perdu contre le Cameroun. Il avait quitté le terrain inconsolable, le maillot pour cacher son visage défait.

Sadio Mane of Senegal reacts in disappointment for missing a penalty during the Afcon Quarter Final match between Senegal and Cameroon on the 28 January 2017 at Franceville , Gabon Pic Sydney Mahlangu/ BackpagePix


Hakim Ziyech, le dynamiteur du Maroc
« Quand il est arrivé en 2015, on voyait que techniquement, et au niveau de la frappe, il était vraiment au-dessus. Depuis, il a progressé », commente Fouad Chafik qui l’a côtoyé en sélection. Jusqu’où peut aller le milieu marocain de l’Ajax Amsterdam ?
Le natif de Dronten aux Pays-bas, 26 ans, a explosé cette saison sur la scène européenne, en étant l’un des symboles de la jeunesse hollandaise demi-finaliste surprise de la C1. Il a notamment marqué à chaque manche de la double-confrontation pour éliminer le Real en 8es.
Avec le Maroc, le milieu a réussi un doublé contre la Zambie (2-3) lors de la préparation, preuve qu’il n’a pas encore mis le pied sur le frein… avant de s’envoler vers un gros d’Europe cet été.


Nicolas Pépé, phénomène cherche confirmation
Avec Lille, l’attaquant Nicolas Pépé a réussi une saison en boulet de canon: avec 22 buts et 11 passes décisives, le joueur de 24 ans a été le grand artisan de la 2e place surprise du Losc. Sa vitesse, ses dribbles, son sens du but ont tapé dans l’oeil des cadors européens, qui vont devoir débourser au moins 80 millions d’euros pour l’acheter, prix fixé par les dirigeants nordistes.
« C’est un diamant. Il a tout! Cette année, il a trouvé de la constance, qu’il lui manquait avant », résume Claude Le Roy, fin observateur du foot africain.
Problème: l’ancien Angevin n’a joué aucun match de Coupe d’Europe ni compétition internationale majeure, resté sur le banc lors de la CAN-2017. Va-t-il passer le cap en Egypte?


André Onana, le gardien des Lions indomptables
C’est le meilleur gardien d’Afrique: grâce à André Onana, le Cameroun peut espérer garder son titre en Egypte. A 23 ans, le portier de l’Ajax Amsterdam sort de sa meilleure saison en club, avec une demi-finale de C1 à la clé.
Comme pour Pépé, il va découvrir une compétition majeure, car c’est Fabrice Ondoa qui défendait les cages camerounaises lors de la CAN-2017 victorieuse.




PID

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here