Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Vendredi 26 juillet, 2013

Casamance: Vif accrochage entre l’armée et les rebelles

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

La violence refait surface à Diaboudior «Frontière» théâtre hier, jeudi, de violents accrochages entre l’armée et des bandes rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc). Ces dernières qui pourchassaient des bœufs, ont été repoussées par les militaires. Un civil, la soixantaine, blessé par une balle, a été évacué par l’armée à L’Hôpital Régional de Ziguinchor

Des échanges de tirs entre l’Armée et des éléments rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), ont rythmé hier, jeudi, à Diaboudior, localité sénégalaise, à la lisière de la frontière gambienne. Même si on ignore le bilan de ces accrochages, un civil sexagénaire lui, à été blessé par balle. Cheikhou Idrissa Diemé évacué en début de soirée à l’hôpital Régional de Ziguinchor déclare avoir été touché par balle au bras dans sa chambre. Le bras couvert de sang, il est admis aux urgences.

Le blessé retrace difficilement le film des incidents : « c’est peu après douze heures que les hostilités ont démarré entre l’armée et les assaillants qui pourchassaient le bétail jusque dans le village. Aperçus par les militaires, ils ont tenté de replier, mais c’était sans compter avec la vigilance des forces de sécurité qui les ont repoussés. Il s’en suit une séquence infernale d’échanges de tirs entre les deux parties … », nous confie le vieux Idrissa Dieme qui souligne qu’une balle a même effleuré le front d’un enfant .

C’est la deuxième tentative d’incursion rebelle dans cette localité Diaboudior, dans le département de Bignona. A l’origine de ces agissements des bandes armées, la chasse au bétail. Car, à en croire certaines sources, les éléments rebelles tuent souvent les bœufs des populations.

L’armée est sur le qui-vive dans la zone où les populations, dans une psychose totale, s’inquiètent de ce brusque regain de violence. Un incident qui porte un coup à un processus de paix qui titube depuis, malgré les multiples initiatives en faveur de la paix

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

4 Commentaires
Participer au forum
  1. Sadaga Diop dit :

    Si notre Armée nationale est incapable de mettre en action ses unités spéciales, des commandos formés pour intervenir sur des terrains d’opération, la question de leur dissolution devrait être posée !
    On ne peut former et entretenir ces gaillards uniquement pour des missions Onusiennes !
    J’ai eu le plaisir d’entendre notre compatriote, le talentueux Babacar Justin N’diaye qui semble aller dans le sens que je préconise depuis trois ans.
    Nos forces spéciales devraient être parachutées sur un rayon de quatre à cinq kilomètres afin de connaître les faits et gestes de ces bandits et de leurs Commandement avant de définir les moyens à mettre en œuvre pour leur anéantissement.
    C’est ce qui est fait par toutes les grandes démocraties qui ont eu à avoir à traiter ce genre de situations qu’aucun Etat ne peut tolérer aussi longtemps, malgré une bonne volonté manifeste du Gouvernement Sénégalais.
    J’ai eu à mettre en garde le pouvoir de Macky Sall contre la stratégie du MFDC qui voudrait « endormir » nos forces Armées en attendant la fin de la saison des pluies qui leur est très défavorable.

  2. Ndell dit :

    Merci Sadaga;
    J’ai toujours pensé comme toi.
    Des forces spéciales, ça doit servir à des missions spéciales et au profit d’abord des sénégalais et de leurs biens. Surtout que nos forces sont très efficaces si elles sont protégées et motivées.

  3. xoot xalaat dit :

    Cette rébellion qui nous nargue depuis des années avec le soutien de Jammeh, le dictateur de Banjul, doit être écrasée! Toute autre tactique est suicidaire! il faut COMBATTRE ces gangsters sans pitié, envahir la Gambie, s’il le faut. Et ce serait très simple à faire: créer un incident, l’imputer à Jammeh, et s’en servir comme prétexte pour entrer en Gambie et capturer Yaya. C’est l’unique solution!

  4. xoot xalaat dit :

    Nous avons l’impression, comme Sadaga, que l’Armée sénégalaise n’est intéressée que par les PRIMES ONUSIENNES! La défense du pays n’est PLUS sa préoccupation première; et c’est désolant!
    Nos soldats sont PLUS NOMBREUX dehors qu’à l’intérieur! Triste réalité!
    Chercheurs de primes onusiennes au détriment de l’intérêt national: Quelle triste vocation!

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

Casamance: Vif accrochage entre l’armée et les rebelles