0

Avant cela, une violente bagarre a mis un terme au face à face qui devait l’opposer au lutteur Gouy-Gui. Zoss, pour sa part, devait en découvre (verbalement pour le moment) avec Tapha Tine. Mais, malgré la présence massive des forces de l’ordre, les deux camps en sont venus aux mains. Résultat, la voiture 4×4 Prado qui a transporté Gouy-Gui a été complètement saccagée et un de ses jeunes supporters grièvement blessé à la tête.
Très remonté, Gouy-Gui dénonce un acte délibéré de sabotage et promet de poursuivre l’affaire. Il désigne le lutteur de Pikine, Falaye 2, comme étant le principal instigateur. «Je sais que c’est lui qui est derrière tout ça. Il est sans vergogne et son acte ne restera pas impuni», crie Gouy-Gui gagné par la colère. Le propriétaire du 4×4 était sur les lieux au moment de la bagarre et se dit prêt à poursuivre l’écurie de Pikine en justice. «C’est lui qui a jeté une pierre en premier. Je l’ai vu de mes propres yeux. Il est habillé en Lacoste blanc avec des railleurs roses. Celui qui conduisait ma voiture a fui quand il a l’a vu venir avec la pierre. Moi j’étais dehors et je l’ai bien vu. Je ne laisserai pas cette affaire sans issue. J’ai acheté la voiture à 42 millions et il va me le payer», jure-t-il. Du coté des autres supporters et de certains témoins des faits, le refrain est le même. C’est le camp de Ama qui a déclenché les hostilités en premier «et Falaye 2 est le responsable». Ama n’a pas voulu se prononcer sur la question. Les forces de l’ordre ont du faire barrière de leurs corps pour éviter que les deux camps se touchent. Toute l’assistance venue assister au face à face s’est dispersée. Le face à face s’est ainsi terminé en queue de poisson. Seneweb.com

setal

0

Le lutteur Ama Baldé de l’écurie Falay Baldé vient d’être arrêté par la police. Cela fait suite à une violente bagarre ente son camp et celui de Gouy gui. Les deux camps se sont affrontés sans management. Des coup coups et autres gourdins comme vous le voyez sur les photos sont sortis. Heureusement que la police avait pris toute les dispositions et est intervenue énergiquement. C’est lors de cette intervention qu’Ama Baldé s’en est pris à l’un des policiers et l’a battu. Quelques minutes après, les limiers sont venus l’arrêter.
Nous y reviendrons avec plus d’éléments et d’images.
pressafrik.com

0

Le tournoi de la télévision numérique terrestre (Tnt), initié par la Rdv est dans les derniers réglages pour sa 3éme et dernière journée. Cette compétition mettant aux prises Tapha Tine, Ama Baldé, Gouy Gui et Zoss arrivera à terme le 26 juillet prochain au stade Demba Diop de Dakar. Dans cette grande finale, Ama Baldé qui occupe présentement la première place, fera face à Gouy Gui, 2éme. Une affiche aux airs de revanche si l’on sait que l’enfant de Thianaba avait battu le fils de Falaye Baldé. D’un autre côté, Tapha Tine et Zoss qui sortent tous les deux d’une défaite vont se croiser sur l’autre tableau.

Mais auparavant, les lutteurs devront sacrifier au traditionnel face à face ce lundi à 15 heures à la Place du Souvenir. Seulement, le géant du Baol risque de manquer ce rendez – vous d’exception. Selon des sources proches du lutteur, Tapha Tine serait aux Usa pour parfaire sa préparation. Certainement pour éviter un second revers. Car faut le dire, l’enfant du Baol était présenté comme étant le favori de ce tournoi qui a démarré le 4 avril dernier. Malheureusement Ama Baldé lui a infligé sa première défaite du tournoi.

gfm.sn

0

C’est la réponse du berger à la bergère. Après la sortie de son homonyme, Balla Gaye 2 monte au front. Ce, pour dire qu’il « n’est pas du tout content ». Le Lion de Guédiawaye règle ses comptes et a décidé de reprendre en main personnellement sa carrière.
« Quand quelqu’un est en difficulté, il ne faut pas lui ajouter d’autres problèmes. J’ai vu Balla Gaye 1 avant-hier. Je l’ai salué et on a discuté. J’ai une famille, un père et une mère. J’ai devant moi une très longue carrière. Avant de dire quelque chose sur quelqu’un, il faut faire très attention. Balla Gaye 1 reste mon père. Personne au monde ne peut nous séparer mais la prochaine fois qu’il fasse très attention avant de parler. Ce n’est pas parce qu’on est majeur, qu’on doit dire tout ce que l’on veut… », réagit le « Lion » de Guédiawaye.

« Cette sortie m’a fait très mal. Ça m’a beaucoup touché parce que cela ne fait même pas trois (3) jours qu’on s’est vu…Je ne suis pas content. Il ne doit plus sortir certaines choses de sa bouche. S’il a quelque chose à me dire, il n’a qu’à me le dire les yeux dans les yeux mais pas à travers les journaux », enfonce Balla Gaye décidé « dorénavant à prendre sa carrière en main ». A ce propos, dit-il : « Balla Gaye 1 a un fils lutteur et il doit penser à certaines réalités. Dans la vie, il y a des hauts et des bas. Tout ce que je souhaite, c’est qu’on évite les problèmes inutiles. J’ai d’autres chats à fouetter… ».

En ce sens, développe l’ancien « roi des arènes »: «Mon retour sera agréable et explosif. J’ai un destin bien tracé. Tout va me revenir. Inch Allah, qu’il pleuve ou qu’il vente, je vais tout récupérer » Et à ce propos, marque Balla Gaye 2: «C’est moi qui vais gérer personnellement ma carrière ». Ce, d’autant plus que scande-t-il : « à l’école Balla Gaye 1 n’a pas un bon staff… ». Selon lui, « il faut tout dissoudre, tout nettoyer et intégrer de nouvelles têtes ».

Source : Press Afrik

0

Le footballeur sénégalais Souleymane Diawara, placé en détention provisoire depuis deux mois et demi dans le cadre d’une enquête pour extorsion, va être remis en liberté sous contrôle judiciaire, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Digne.

Une ordonnance de remise en liberté a été rendue par le juge d’instruction pour Souleymane Diawara et les quatre autres personnes placées en détention dans ce dossier depuis le 10 avril, dont Adama Diawara, le frère du joueur de l’OGC Nice.

« L’instruction se poursuit », a-t-on expliqué au parquet de Digne, mais le juge a estimé que le contrôle judiciaire était désormais suffisant « notamment après la confrontation » entre la victime présumée et les mis en examen, qui s’est déroulée plus tôt dans la semaine.

Le 19 mars, Adama Diawara et quatre hommes s’étaient rendus au domicile à Reillanne (Alpes-de-Haute-Provence) d’un ancien militaire qui avait vendu au footballeur une Porsche Cayenne. Ils étaient venus lui réclamer le remboursement d?une somme de 49.800 euros – versée en liquide en 2013 – car la voiture était en fait un véhicule volé.

Les auteurs de cette opération commando, mis en examen pour extorsion de fonds, tentative d’extorsion de fonds et complicité, assurent n?avoir usé d?aucune violence, ne portant aucune arme.

A la mi-avril, la cour d’appel d’Aix-en-Provence avait confirmé à deux reprises le maintien en détention du footballeur et de son frère, ainsi que des trois autres hommes impliqués dans l’affaire. Le parquet général avait notamment évoqué des risques de fuite et de représailles.

Me Alain Baduel, représentant d’Adama Diawara, s’est réjoui de cette remise en liberté après une détention provisoire qu’il juge « particulièrement sévère ».

Après cinq saisons à l’OM, qui a décidé de ne plus jamais attribuer son numéro 21 pour lui rendre hommage, Souleymane Diawara avait rejoint l’OGC Nice en 2014.

Source AFP

0

Décidément, cette Copa America 2015 n’aura pas été celle d’Edinson Cavani. Après avoir pris la Jamaïque pour une « équipe africaine » en début de tournoi, et alors qu’il n’y a pas inscrit le moindre but, l’attaquant uruguayen a reçu un carton rouge bien malheureux lors de l’élimination de son pays contre le Chili en quart de finale mercredi (0-1).

Après avoir d’abord reçu un carton jaune pour avoir contesté avec virulence une décision arbitrale en première mi-temps, le joueur du PSG a reçu un second carton jaune synonyme d’exclusion à la 63e minute. Mais celui-ci est tout simplement risible.

Edinson Cavani a en fait répondu à une provocation d’un défenseur chilien –qui lui avait mis un doigt dans les fesses– d’un geste presque anodin de la main: Gonzalo Jara a alors fait mine d’être blessé au visage et s’est écroulé, dupant l’arbitre de la rencontre.

Hors de lui, « El Matador », dont le père a été impliqué dans un accident de la circulation mortel en Uruguay cette semaine, a dû être maîtrisé par ses coéquipiers.

» Voir la vidéo

« Nous avons joué notre jeu, mais avec un joueur en moins, c’était plus difficile: on ne peut pas exclure un joueur qui n’a pas fait de faute, l’a défendu en conférence de presse Oscar Tabarez, le sélectionneur de l’Uruguay. C’était une provocation. Quand on arrive à ce stade d’un tournoi, il faut les meilleurs arbitres et agir de même avec les deux équipes: en première période, la Chili a fait sept-huit fautes qui auraient mérité un avertissement », a-t-il regretté.

CELEBRITES

0
[youtube http://www.youtube.com/watch?v=35agNwbDBCY&w=480&h=360]

0
[youtube http://www.youtube.com/watch?v=twb2OcSA4uw&w=640&h=360]

0
XALIMA NEWS - Après la sortie récente de son ex petite amie Rachelle Graham, l'ancienne miss de Newcastle dans le journal ''The Sun'', l'international...

TAKOUSSANOU DJOLOF

0
“Pourquoi tant de remous dans les partis politiques: P.S/P.D.S/ Reewmi? C’était dans Takoussanou Djolof avec Mayacine Diop et Adama Diouf.. cliquer ici