Un détenu, libéré après dix mois de séjour carcéral à la maison d’arrêt de Reubeuss, a publiquement accusé les responsables de ladite prison. Aucun d’eux ne s’est prononcé pour laver l’honneur de leur tenue.
Avant lui, Ousmane Sonko, agent des Impôts, fut radié de la Fonction publique quand il a dénoncé des pratiques à l’interne. Le magistrat Dème « lynché » quand il a dénoncé des pratiques qui l’ont poussé à «démissionner d’une Justice qui a démissionné.» Dossiers classés sans suite.
Hier, c’était une citoyenne lamda qui fut aux arrêts pour avoir filmé un policier en train de se laisser corrompre. Ou des gendarmes, transportant un détenu dans une grossière légèreté, qui donnent une version sans queue ni tête d’un accident qui a mortellement emporté un autre citoyen qui n’avait commis que le crime d’être là au mauvais moment. Ils ne seront pas inquiétés. Tout comme les policiers accusés d’avoir roulé en sens interdit et tué un autre citoyen au moment où l’on se félicite d’avoir fait arrêter un taximan pour le même délire.

Aujourd’hui, le capitaine Dieye est arrêté quand il a mis le doigt sur des pratiques qui n’honorent pas notre armée. Son arrestation prouve, une fois de plus, que ce pays est, pour longtemps encore, à la merci de ses élites, qui ont décidé de continuer à vivre sur le dos du peuple et de casser les jambes de tous ceux qui seraient tentés d’avoir des velléités de s’ériger contre leurs pratiques criminelles. Qu’on ne me parle pas du devoir de réserve. Il ne peut prospérer quand il n’est que prétexte pour masquer de sales besognes qui ne servent qu’à assouvir le désir intarissable de pouvoir, d’avoir et de puissance de haut-placés, haut-gradés, haut-perchés, ces super-puissants qui vivent dans une opulence que rien ne justifie dans un pays où tout est urgence.

Le flic n’a pas plus de dignité que l’agresseur du coin au point de pouvoir tuer injustement et impunément, fût-ce par accident. Si tant est que nos forces de défense et de sécurité travaillent pour nous, il est temps qu’elles répondent de façon responsable aux interpellations de Dièye et autres. C’est bien connu de tous que nos camps de formation sont parfois de hauts lieux de torture contre les plus faibles dont certains sont ensuite libérés dans une société qui n’a pas prévu leur insertion. L’on évoque souvent le manque de moyens pour ne pas maintenir tout le monde, pourtant, quand il s’agit de gaver ceux qui occupent le sommet de la hiérarchie, ce prétexte fallacieux est rangé aux oubliettes.

Mais il y a bien pire que ces lobbys politique, médiatique, militaire, religieux, intellectuel, qui se sucrent sur le dos du peuple qu’ils narguent du haut de leurs balcons. Le pire, c’est que le peuple ait légitimé les innombrables et innommables forfaitures de ces associations de malfaiteurs bien pensant. Oui. De tous les maux dont souffre le Sénégal, le plus inquiétant reste le cancer du cerveau.

BNF

9 Commentaires

  1. Le cancer du cerveau. Vous avez raison, c’est le plus dangereux dans n’importe quelle société s’il s’y installe. Et quand on dit à la société, toutes couches confondues, que son terrible cancer est détecté et localisé, soignons-le, elle vous regarde de travers, insouciante. Tous les pays où les cerveaux sont sains avancent dans la justice, l’égalité, la liberté et le développement économique et social.

  2. QUAND ON A UN PAUVRE TYPE COMME MACKY A LA TETE DE CE PAYS MENTEUR ET VOLEUR PAR EXCELLENCE IL FAUT S’ATTENDRE A TOUTES LES BETISES DU MONDE RIEN QUE POUR CONSERVER LE POUVOIR……….MAIS DIEU EST JUSTE.

  3. Cet article illustre parfaitement la situation du pays. Que le citoyen lambda est malheureusement entrain d’accepter comme une normalité. Il est très bien écrit donc un réveil des consciences nécessaire. !!! Bravo

  4. Excellent article ! Helas c est la realite actuelle de notre sunugal. Ce qui me desole le plus c est qu on voit tout ca et personne ne dit rien. Le senegalais tant qu il mange du thiep bou dieune et bois du the , se fout de ce que nos gouvernants font. Quand les vrais citoyens se levent pour denoncer, on les sacrifie par des represailles et personne ne dit rien . A la limite , on se demande si nous ne meritons pas notre sort . Nous sommes tous coupables!

  5. De grace sachez qu’il ya des individus qui veulent déstabiliser notre cher Sénégal il ya des jaloux qui sont dérangés par stabilité du Sénégal,SVP revellez vous chers amis sénégalais de pure sang.

  6. Le problème c pas Macky mon cher,mais c le peuple,une jeunesse plus préoccupée a aller danser avec Wally ou pape Diouf …le Sénégal ne sera jamais émergeant avec c jeunes que j’ai vu dans ce pays …Macky défoul dara il a la chance de gouverner des bêtes …..

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here