Moi,  je trouve que Pape Alé Niang est un journaliste politiquement engagé dans l’opposition radicale,  et comme tel, il use et va continuer à user  de toutes informations qu’il considère utiles à son combat politique contre le Président Macky Sall  et son régime.

Comme tel,  il joue à merveille son jeu,  et ne s’en cache nullement.

Ce sont  donc  ceux qui le prennent pour un « journaliste impartial » qui traite les questions avec professionnalisme, et qui  mène  un  » combat citoyen »,  qui se trompent lourdement sur son compte.

 Ce qui m’a cependant intrigué, c’est qu’il ait  pu endosser, en écrivant son  livre, le combat crypto personnel de Madame Nafi Ngom Keïta contre Cheikh Oumar Kane,  qu’elle a  désigné dans un rapport de l’OFNAC sous sa Direction,  comme un  exempte type  du système de prédation des ressources publiques  sous le régime  du Président Macky Sall, dans la même période  où  celui-ci   avait fait  inculper Karim  Wade  pour  » enrichissement illicite » et  le faire condamner pour cela.

 Pape Alé n’a même pas  cherché à cacher   de s’être inspiré de ce rapport, en révélant, courageusement,  des passages non encore rendu public !

Mais ce faisant, Pape Alé n’a pas  tenu compte du fait  le fait  que,  les Sénégalais   ont connu  Mm Keïta depuis  que le Président Wade l’avait nommée Présidente de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) qui avait soulevé beaucoup de contestations  parmi ses collègues qui doutaient de son mérite professionnel pour accéder aussi rapidement au sommet de leur Institution, réputée par  sa rigueur et son professionnalisme.

Et le scepticisme de ses collègues s’est transformé en une certitude largement partagée par l’opinion, dans sa gestion des «  Chantiers de Thiès »,  que le Président Wade lui avait confiée dans sa traque contre Idrissa Seck.

 L’on se rappelle que c’est bien  son fameux rapport qui avait servi de prétexte  au Président Wade  pour faire inculper Idrissa Seck pour  « surfacturation », avant de l’incarcérer pour le contraindre à rembourser l’argent qu’il pensait que ce dernier lui avait frauduleusement soutiré.

Et comment peut –on oublier,  qu’il a fallu le « protocole de Reubeuss  » pour que le Président Wade le fasse libérer par un non- lieu ?

Ainsi,  Idrissa Seck incarcéré pour motifs de sur facturation des «  Chantiers de Thiès », a été libéré pour avoir accepté de rembourser l’argent soustrait, selon un échéancier dans ce fameux «  protocole de Reubeuss » !

C’est qu’une fois jouissant de toutes ses libertés, qu’Idrissa Seck avait  nié l’existence de ce «  protocole » et avait mis au défi, jusqu’à l’extinction du Soleil, quiconque qui pourrait  sortir un tel document !

Il était donc devenu évident pour tout le monde, que si ce « protocole » n’a pas été  exhibé pour le contraindre à respecter ses soi-disant  «  engagements », suite à ce défi historique, c’est que son contenu risquait de discréditerà jamais, le Président Wade pour «  abus de biens sociaux », dont il accusait Idrissa Seck .

Son instrumentalisation de Mm Keïta à cet effet avait échoué de façon lamentable.

 Alors, si je peux comprendre que, pour des raisons d’adversité politique Pape Alé  a usé du rapport de l’OFNAC, il  m’est difficile de comprendre les raisons pour lesquelles,  Mody Niang et Birahim Seck, se sont allègrement joints à lui dans ce combat de Mm Keïta qui s’inscrit en droite ligne  dans la défense du clan Wade.

Est-ce  parce que  Mody Niang a été recruté par elle pour lui confier la communication de l’OFNAC qu’il prétend avoir quitté pour garder «  sa liberté de ton » ?

 La question que je me pose alors est de savoir est ce que Mm Keïta ne lui avait –elle pas  fait comprendre qu’en acceptant cette fonction, il perdrait sa «  liberté de ton » ?

En tout cas,  si elle ne l’a pas fait, ce serait un manquement grave de professionnalisme de sa part.

 Mais dans le cas où elle l’avait fait, Mody Niang , qui veut garder sa «  liberté de ton » , par éthique, aurait dû refuser de prendre le poste, pour après dire en fanfaron, «  j’ai quitté pour garder ma liberté de ton » !

Quant à Birahim Seck, les marchés  publics de  l’IGE  que Mm Keïta,  à la tête de l’IGE, lui filaitn’ont-ils pas joué  dans son adhésion au  combat de celle-ci,  pour avoir accepté un travail qui est forcément un « conflit d’intérêts »  avec son statut de membre du Forum Civil ?  

C’est donc en pleine reconnaissance  pour les services que le Président Wade lui a rendus, que Mm Keïta  a usé de sa fonction de Présidente de l’OFNAC,  pour embarquer  dans sa croisade,  Mody Niang , et  Birahim Seck , qui lui sont  redevables, à côté de Pape Alé Niang, journaliste politiquement engagé dans l’opposition radicale contre le Président Macky Sall et son régime.

Mm Keïta est donc le point de convergence des membres de ce trioen service commandé, pour accuser le régime du Président Macky Sall de  la même «  prédation », dont ’il accusait le régime de Wade,  en faisant arrêter, juger et condamner son fils Karim Wade.

 Mais, ce qui est encore troublant dans son combat  pour défendre le clan Wade, c’est qu’elle  n’ a pas hésité ouvrir  une enquête sur la gestion du COUD,  pour y trouver des fautes de gestion, alors que sa mission est de traquer les « présumés corrompus et corrupteurs » pour les présenter à la Justice,  et non traquer des  «  cas de mauvaise gestion, » dont les  « détournements d’objectifs » qui relève de la mission relève de la Cours des Compte et de l’IGE,  et encore,  moins  des «  cas d’enrichissement illicite » qui est du ressort  de la CREI.

Avec son rapport sur la Gestion du COUD, elle voulait montrer à l’opinion publique nationale et internationale, au moment où Karim Wade exigeait  la ré ouverture de de  son procès, que sa  traque est une «  chasse aux sorcières » dans un règlement de «  comptes  politique », et non un acte d’assainissement de la gestion des deniers publics.

Ainsi, en écoutant  Pape Alé présenter son livre et les commentaires de ses comparses, l’on peut mieux comprendre, «  à qui profite le crime » que constitue le rapport de l’OFNA’C sur la gestion du COUD, largement commenté dans ce livre.

Ce trio qui s’est présenté en « preux chevalier  de la défense   de la  bonne gouvernance », se révèle, dans les faits,  être au service politique de  Mm Keïta dans sa croisade pour innocenter Karim Wadeen reconnaissance de son bienfaiteur de père qui a boosté sa carrière au sein de l’IGE.

Ne les laissons donc  pas déstabiliser notre pays en cherchant à discréditer le régime du Président Macky Sall, pour les beaux yeux du fils du Président Wade !

                     Ibrahima SENE PIT/SENEGAL

                 Cape Town le 2 Février 2020

RépondreRépondre à tousTransférer

10 Commentaires

  1. Ibrahima yangui Cape Town
    Lou ndékiwé tay
    Kouniaza
    Tu as pris koi Cheikhou Oumar Hann la santt santoul Kane
    Dénoncer les detournements de fonds publics n’est pas un jeu

    Joyeux anniversaire happy birthday to you bébé MIFERSO

  2. Eupeuteuleuw !! Ibrahima Sène a détruit Pape Alé Niang et ses complices en dévoilant tout le complot qui entoure ce livre !! Je ne pensais pas qu’il y avait autant de « réunions nocturnes » entre Pape Alé Niang, Nafi Ngom Kéita, Birahim Seck et Mody Niang. La bande des 4… Je ne savais même pas que Nafi Ngom Kéita avait refilé en catimini des contrats au Forum Civil de Birahim Seck ! Ceci explique donc cela… Et on comprend mieux le parterre d’opposants-affairistes qui assistaient à la présentation du livre ! Ce cinéma rappelle le reportage commandé de la BBC sur les contrats pétroliers… Thiéy ce pays… Des gens qui dénoncent bruyamment le jour ce qu’ils pratiquent eux-mêmes la nuit. Pourquoi ? Pour des intérêts personnels. Moi j’ai toujours dit ici que tous ces opposants-affairistes qui s’agitent depuis qu’on parle de pétrole dans ce pays, je dis bien TOUS (faux journalistes, faux sociétés-civileurs, faux anarchistes, faux marabouts, etc.) sont le pire cancer de ce pays, ils ne font que du POUSSAL MA TOOG ! Mais rira bien…

  3. Franchement ibrahima Sene est de la pourriture.Tu es a Cape town?oui nous le savons mais precise pourquoi tu y es.Tu es partie te faire sectionner les bourses,qui depuis quelques temps avaient ete atteintes d’une enflure elephantesque.Certainement tes gros mensonges y sont de beaucoup. Un apostat,yes paroles sont de la medisances.Nous te souhaitons de transferer a Lemzo cette maladie de la boursouflure phenomenal des bourses.

  4. Pour quelques jetons que le trouillard de fatick lui glisse en dessus de table , le clochard ibrahima sene n’hésite pas de plonger au fond de la fosse sceptique du palais pour remuer tous les cacas afin que la puanteur puisse être atténuée, et soulagé ainsi les occupants. Dégueulasses.

  5. Ibrahima Sene quelque soit le costume que met Pape Ale dans la lutte contre la ma-lgouvernance,tu dois etre le premier a l encourager et a le soutenir.Oui pour nous autres qui t avions lu avant ta nomination comme PCA,tes contributions pour l essentiel tournaient autour de la démocratie et de la bonne gouvernance, mais depuis que tu as pris l uniforme du macky tout naturellement t as commence a marque le pas et très bien d ailleurs.Et ainsi toi comme beaucoup d autres de la gauche historique vous avez porte un coup de poignard a tout espoir de voir triompher la démocratie et la bonne gouvernance dans ce beau pays.Pour ma part je fais plus confiance a Mody Niang qu a ta plaidoirie du Macky-j ai vraiment honte car je croyais que les camarades de Dansokho avaient un tant soit peu de dignité pour ne pas se rabaisser de la sorte.Jamais la démocratie et la mal-gouvernance n ont autant souffert dans ce pays!!!J ai vraiment mal de te voir défendre la soupe avec des arguments aussi fallacieux,parce que oblige par Macky sinon ce sera la porte!! Cette coalition s appelle dorénavant Benno Bokk Tappale,du fait de votre insistance a enfoncer le clou dans le népotisme,le mensonge et le revirement….Saches une chose aucune main ne sera de trop dans cette lutte contre la mal-gouvernance!Quant a Pape Ale Niang l histoire le jugera car avant lui on avait vu d autres porter avec zele ce combat qui ont été rattrape par le système qu ils avaient pourtant combattu.

  6. Je n’aurai aucune retenu à dire que Mr Sene ne fait que peter des plombs , à son âge,il se permet de mentir pour le plaisir de Macky Sall qui n’avait pas encore vu le jour quand il militait au PAI.

  7. Comme le dit Moustapha Diakhaté, Sémou Pathé Gueye, Seydou Cissokho, Amath Dansokho ( hum!) doivent bien se retourner dans leurs tombes ! Sacré Ibrahima Sène qui est devenu un tube digestif ( comme avait dit Dansokho à propos de feu Djibo Kâ)

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here