L’ouragan Irma, qui dévaste actuellement les Caraïbes, est d’une intensité “sans précédent” sur l’Atlantique et a provoqué de très lourds dégâts dans plusieurs îles des Antilles, avec un bilan humain encore incertain. Selon les déclarations des gouvernements concernés, le bilan provisoire est désormais de dix morts, avec l’annonce de quatre décès aux Iles Vierges américaines.

Ce chiffre rejoint celui de la Croix-Rouge, qui parle également de dix morts, avec 1,2 million de personnes affectées par l’ouragan au total. Les pertes et dommages pourraient totaliser 120 milliards de dollars aux Etats-Unis et dans les Antilles et Caraïbes, selon l’agence de modélisation Enki Research.

Barbuda en premier, totalement dévastée
Classé depuis mardi en catégorie cinq -maximum possible en terme de puissance pour un cyclone- par le Centre national des ouragans (NHC) américain, Irma frappe l’île de Barbuda mercredi vers 6H00 GMT avec des vents atteignant 295 km/h. Cette petite île est “totalement dévastée”, selon le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne, qui fait état jeudi d’un premier bilan d’un mort. “Nous vivons les conséquences du changement climatique”, déplore-t-il.

Saint-Barthélemy et Saint-Martin avec des vents à 360 km/h
Quelques heures plus tard, l’ouragan traverse l’île française de Saint-Barthélemy, puis celle franco-néerlandaise de Saint-Martin. Météo-France mentionne des rafales de vent à 360 km/h. Selon le Premier ministre français Edouard Philippe “quatre personnes décédées” ont été retrouvées pour l’instant à Saint-Martin et aucun décès n’a été constaté à ce stade à Saint-Barthélemy.

Les secours français évoquaient plus tôt un bilan supérieur de “8 morts et 21 blessés” à Saint-Martin. Le Premier ministre a également cité “une cinquantaine de blessés, dont deux graves et un en urgence absolue”. Au moins une personne a été tuée et plusieurs blessées dans la partie néerlandaise de Saint-Martin, selon le ministre de l’Intérieur des Pays-Bas. Les dégâts y sont “énormes”, avec un aéroport dévasté et une île coupée du monde, d’après le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

Des semaines et des mois pour tout reconstruire
Côté français, le président du conseil territorial Daniel Gibbs, “sous le choc”, parle d’une “catastrophe énorme: 95% de l’île de Saint-Martin est détruite”. “L’électricité est coupée, l’eau potable est absente, l’essence indisponible, les routes encombrées et partiellement impraticables (…), les communications électroniques sont difficiles”, précise le Premier ministre français. Il faudra “des semaines et des mois” avant un retour à la normale de l’électricité à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, selon le PDG de l’opérateur EDF Jean-Bernard Lévy.

Iles Vierges américaines: quatre morts
Au moins quatre personnes ont trouvé la mort dans les îles Vierges américaines après le passage de l’ouragan Irma, ont annoncé jeudi le bureau du gouverneur Kenneth Mapp et un service de secours.

Porto Rico sans courant
Irma frôle entre mercredi soir et jeudi matin le nord du territoire américain de Porto Rico, avec des vents à 295 km/h, provoquant coupures de courant et fortes précipitations. L’oeil du cyclone passe à cinquante kilomètres au nord de l’île mercredi soir vers 23h00 GMT. Plus de la moitié de la population se retrouve sans électricité et des rivières sortent de leur lit dans le centre et le nord de cette île de plus de 3 millions d’habitants.

L’ouragan longe la République dominicaine
Depuis 15h00 GMT jeudi, l’ouragan a commencé à longer la République dominicaine, avant de se diriger vers Haïti, puis les îles Turks et Caïcos et les Bahamas, selon les prévisions du NHC. Des vents de 285 km/h et de fortes pluies ont touché la République dominicaine, obligeant à évacuer environ 5.500 habitants. Au total, 1.116 logements ont déjà été affectés par les inondations, des chutes d’arbres et les rafales de vent, et les autorités ont effectué des coupures électriques préventives.

Premiers blessés à Haïti
Le passage d’Irma a commencé à provoquer des inondations et a fait ses premiers blessés dans le nord-est d’Haïti, ont indiqué jeudi les services de protection civile haïtiens. Selon les dernières prévisions, l’ouragan Irma de catégorie 5, la force maximum, doit passer un peu plus au nord d’Haïti que prévu, ce qui pourrait atténuer son impact sur ce pays des Caraïbes, classé parmi les plus pauvres du monde.

Trajectoire prévue: Cuba et la Floride
Le cyclone le plus long jamais enregistré de cette intensité dans le monde devrait probablement rester en catégorie 5 jusqu’à samedi selon Météo France. Irma pourrait toucher le nord de Cuba vendredi soir ou samedi matin, puis remonter vers la côte sud-est des Etats-Unis, frappant d’abord la Floride puis la Géorgie et la Caroline du Sud. Irma va “être réellement destructeur” quand il arrivera sur les côtes de Floride, selon Brock Long, chef de l’agence américaine des situations d’urgence (Fema).

Des ordres d’évacuations obligatoires ont été émis pour les zones côtières de Floride et dans l’Etat de Géorgie.

Deux autres ouragans
Vendredi et samedi, un autre ouragan, Jose, passera à environ 300 km au nord-est de Saint-Martin. Jose s’est renforcé en catégorie 2 avec des vents de 165 km/h, selon le NHC. Un troisième ouragan, Katia, menace la côte atlantique du Mexique et pourrait affecter plus d’un million de personnes dans l’Etat de Veracruz.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here